Pour sauver l’année scolaire, la LSDH demande la suspension immédiate des réquisitions et des sanctions contre les enseignants


Pour sauver l’année scolaire, la LSDH demande la suspension immédiate des réquisitions et des sanctions contre les enseignants
La Ligue Sénégalaise des Droits humains (LSDH)  n’est pas tout à fait d’accord avec la démarche entreprise par le gouvernement l’endroit des enseignants. En ce sens que cela ne contribue pas à aplanir les positions des uns et des autres pour la résolution de la crise scolaire.

En effet, Me Assane Dioma Ndiaye et Cie, ne demandent ni plus ni moins que la suspension immédiate des réquisitions et des sanctions administratives contre les enseignants. «Convaincue de l’urgence à aller vers un apaisement pour sauver l’année dans le milieu scolaire, la LSDH invite solennellement le gouvernement du Sénégal à suspendre immédiatement les réquisitions et les sanctions administratives en cours, mettre un terme aux convocations des enseignants au niveau des commissariats et brigades de gendarmerie et suspendre les ponctions sur les salaires des enseignants et rétablir celles déjà effectuées », invite la LSDH.

Dans la même foulée, les camarades d’Assane Seck plaide la réouverture des négociations entre  l ‘Etat et les syndicats des enseignants pour sauver l’année scolaire.  Et ce justement après que la LSDH ait reçu à son siège  le Grand Cadre des enseignants et le Cusems sous la conduite  Mamadou Lamine Dianté coordonnateur et Abdoulaye Ndoye,  secrétaire général.
 
Cette rencontre, rappelle-t-on,  intervient à la suite de celles que ces derniers ont eues avec le porte-parole du khalife général des mourides Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké et d’autres personnalités de premier plan.
Mercredi 1 Juin 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :