Pour s’opposer à la candidature inconstitutionnelle de Wade : Le Mouvement Tekki appelle à une mobilisation à la dimension du 23 juin


Pour s’opposer à la candidature inconstitutionnelle de Wade : Le Mouvement Tekki appelle à une mobilisation à la dimension du 23 juin
Parce qu’Abdoulaye Wade a fait appel à des juristes étrangers pour imposer sa candidature et avaliser son coup d’Etat, le Mouvement Tekki en appelle à la mobilisation citoyenne pour s’opposer à cette candidature inconstitutionnelle.

Le message d’Abdoulaye Wade qui a fait appel à des juristes étrangers en séminaire sur la recevabilité de sa candidature est clair : ‘c’est pour imposer sa candidature au peuple sénégalais et avaliser son coup d’état’, indique dans un communiqué le Mouvement Tekki. Et pour s’opposer à cette ‘forfaiture’, Mamadou Lamine Diallo et ses camarades appellent à la mobilisation citoyenne ‘comme lors de la grande journée du 23 juin 2011’. ‘C’est la seule voie, disent-ils pour sortir du présidentialisme obscur et mettre en pratique une nouvelle gouvernance qui permettra d’appliquer les conclusions des Assises Nationales’.
Les opposants dénoncent ce procédé (appel à des juristes étrangers) du chef de l’Etat fait d’après eux, avec l’argent du contribuable. ‘Pendant deux jours, aux frais du contribuable sénégalais, cent millions de francs Cfa ont été, au moins, dépensés par le régime des Wade. Ce, pour que treize juristes et avocats d’affaires interprètent la Constitution de 2001 en faveur d’une candidature de Abdoulaye Wade à l’élection présidentielle de février 2012’, indique le communiqué. Un gaspillage qui rappelle selon le Mouvement Tekki, la mallette de Segura, ‘ce cadeau que Abdoulaye Wade a voulu remettre au représentant du Fmi à la fin de sa mission dans notre pays’.

Par cette démarche, Abdoulaye Wade cherche d’après ces opposants ‘à s’adresser à la communauté internationale pour que celle-ci entérine sa candidature défendue par des juristes venant de France et d’Amérique’. Mais aussi ‘englué dans le mimétisme colonial, malgré son panafricanisme de façade, il veut frapper l’imagination des citoyens sénégalais. Ce, pour les faire douter de la justesse du combat engagé par le M 23 et rassurer son camp qui doute fortement de la légalité de sa candidature’.

Une autre vérité, selon toujours Tekki, ‘c’est qu’à près de quatre-vingt-dix ans, fatigué (…) et pris en otage par ses nouveaux milliardaires, Wade s’apprête, avec le concours du Conseil constitutionnel, à violer la Constitution et, avec l’appui des ministres de l’Intérieur et des élections, à organiser une fraude électorale’. C’est pourquoi, justifient Mamadou Lamine Diallo et ses camarades, ‘tout en rejetant le dialogue politique, Wade qui a nommé de manière unilatérale les membres du Conseil constitutionnel, s’est déjà assuré le soutien de cette Institution’. Et les contentieux électoraux de Ndindy et Ndoulo lors des élections locales de 2009 en sont la parfaite illustration d’après Mamadou Lamine Diallo et ses camarades.

Le Mouvement Tekki dénonce dans le même communiqué, les récentes attaques du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc) qui ont fait des pertes en vie humaine à Diagnon. ‘Ces exactions sont, la preuve patente de l’incapacité de Wade et son régime à trouver la solution à cette crise lancinante’, lit-on dans le document. Le Mouvement Tekki se dit convaincu que c’est à travers des assises sur la question casamançaise et une diplomatie de bon voisinage avec la Gambie et la Guinée-Bissau, que la paix reviendra dans la région Sud.

Yakhya MASSALY

( WALF )
Vendredi 25 Novembre 2011




1.Posté par Jeebreel le 25/11/2011 12:57
n'oublies pas de convoquer les rappeurs......



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016