Pour n’avoir pas respecté ses engagements le jour de la Korité : Malick Sène lacère le visage de sa petite amie qui saute du 2 ème étage


Un délit passionnel a été jugé hier matin au tribunal. Le commerçant Malick Sène née en 1978, célibataire père d'un enfant, a été  attrait devant le juge statuant en matière de flagrants délits pour les faits de coups et blessures involontaires ayant entraîné une incapacité de travail temporaire de 60 jours sur une personne de sexe féminin, en l'occurrence sa petite amie Ndèye Maguette Tine.
En effet le mis en cause et la victime entretiennent une relation amoureuse et à l'approche de la Korité, Sène avait donné de l'argent à sa dulcinée pour les préparatifs de la fête. Mais le jour de la fête, sa petite copine était sous boîte vocale, ne faisant signe de vie que  le surlendemain.
 Revenant sur les faits, la victime explique que le jour des faits,  c'est sur invitation de Malick qu'elle s'est rendue chez lui vers les coups de 21 heures. A son arrivée elle a préparé le dîner et a servi de l'eau à son copain qui d’un coup,  a cassé le verre avant de lui lacérer la joue. Il a pris un pilon qu'il a jeté sur la victime qui s’est réfugiée dans la cuisine pour prendre un couteau pour se défendre.
 C'est là où les choses ont dégénéré, parce que le prévenu a pris un pistolet et a pourchassé la fille jusqu'à la terrasse d'où elle a sauté.
Des déclarations battues en brèche par le mis en cause qui déclare que lui et sa copine devaient se voir le jour de la Korité car il voulait la présenter à sa famille.  Et ce n'est que le lendemain qu'elle l'a appelé pour lui dire qu'elle est en cours de route. Après une brève discussion, la fille lui a donné un coup de pilon et s'est enfuie en sautant du balcon.
L'avocat de la partie civile a demandé une somme de 6 millions de FCFA pour toute cause de préjudice subi. Pour lui, c'est des faits d'une extrême gravité et le prévenu n'a pas regretté son geste.
Le ministère public a requis une peine de 2 ans dont 1 an ferme, car selon lui les faits ne souffrent d'aucune contestation et les déclarations du prévenu sont cousues de fil blanc. 
Une peine jugée très sévère par la défense. La robe noire a plaidé pour la relaxe pure et simple car la police a fait une perquisition au domicile et aucune arme n'a été trouvée.  Toujours dans sa plaidoirie, il juge la somme demandée par la partie civile exagérée.
Malick Sène a finalement été déclaré coupable et condamné à 4 mois ferme. Il devra verser une somme de 3 millions de FCFA à la victime...
Mercredi 9 Août 2017
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :