Pour le dédain des autorités face au manque de moyens, le commandant Abass Fall claque la porte de l'Armée.


Pour le dédain des autorités face au manque de moyens, le commandant Abass Fall claque la porte de l'Armée.
DAKARACTU.COM  Agacé par le manque de moyens dans l'opération de ratissage des bases rebelles en Casamance, le commandant Abass Fall démissionne de l'Armée. Selon le quotidien l'AS, le commandant a pris cette décision afin de marquer le coup et en même temps dévoiler les conditions de travail auxquelles les soldats sont confrontés. Des sources du journal expliquent qu'à plusieurs reprises, les soldats étaient à deux doigts de prendre le dessus sur les rebelles mais, par manque de logistique, ils n'ont pu y arriver. Le commandant Fall  devait passer sous peu lieutenant-colonel.
Mardi 21 Février 2012




1.Posté par SOLUTION DE SORTIE DE CRISE le 21/02/2012 15:30
IL FAUT KIDNAPPER KARIM WADE! ET VOUS VERREZ QUE AW VA RETIRER TTE DE SUITE SA CANDIDATURE.

2.Posté par Mathiam thiam le 21/02/2012 15:36
Mais il a raison, soit on est en guerre on leur donne des moyens assza conséquents sinon on est pas en guerre et on les enléve de la casamance.
Au lieu de leur apporter un logistique, wade prend leur avion pour faire son meeting

3.Posté par COULIBALY le 21/02/2012 16:50
POURQUOI GARDER LES MILITAIRES DANS LES CAMPS ALORS QUE NOS FRÈRES MEURENT EN CASAMANCE

Mon grand Abass à raison faire la guerre sans précautions de l'Etat. Alors c'est eux qui gère notre Sécurité contre les rebelles c'est pas normale Gouvernement . Il faut aider nos soldat.

4.Posté par Djambar le 21/02/2012 17:11
La solution, mon chef Abass, c'est de déloger Wade de son palais pour organiser les ratissages en Casamance.

5.Posté par Cheikh Khole le 21/02/2012 18:00
C'est dommage que ce brave officier sup quitte l'armée,c'est une grand perte pour l'armée mais il a raison parceque nos gouvernants sont des vaux rien ,des médiocres et des inutiles.Aulieu de moderniser l'armée ils préfèrent voler l'argent du peuple en le gaspillant a des fin inutiles alors que nos soldads meurent devant les rebelles pour manque de moyens ,c'est honteux mais il faut savoir que sont minards qui nous dirigent mais l'histoire les jugera.Plus bon ,plus courageux que Abass Fall il n y a peu dans l'armée.

6.Posté par yadikon le 21/02/2012 19:06
ALLOR COMENDANT FALL ALLEZ FORMER UN COMANDO POUR FAIRE UNE DESCENTE PALAIS ET FAIRE UN BEL NETOYAGE

7.Posté par sadioba le 21/02/2012 20:15
Ils se découvrent de plus plus, à visage découvert, prenez garde, l'ethnicisme arrive au Senegal!!

8.Posté par sadioba le 21/02/2012 20:32
Que ce Mr s'en aille car je ne vois pas un seul Fall parmi mes amis qui souhaite pas voter Fall mais ce militaire se trompe car Personne ne sera President par la force au Senegal. Que les gens aillent aux urnes et seulement aux urnes le 26 fevrier

9.Posté par KALIX le 22/02/2012 01:13
Des journalistes s’invitent au complot
Voilà qu’on n’a pas fini d’épiloguer sur le complot fomenté par Idrissa SECK contre le peuple sénégalais, qu’une certaine presse s’invite au débat et se présente en défenseur du Diable !
Convoqués dans un hôtel de la place par Idrissa SECK et son ami BARA TALL, des journalistes ont reçu des enveloppes d’argent dont la somme est comprise entre 500 000 et 1 000 000 f CFA. Et même deux patrons de presse ont été cités dans cette affaire. Parmi la DIZAINE de journalistes reçus par Idrissa Seck et BARA TALL, figurent d’honnêtes citoyens qui ont vendu la mèche. L’objectif visé à travers cette démarre antirépublicaine et antidémocratique, c’est de s’attaquer au président Wade et à son porte parole dans les éditions de demain mercredi 22 février, et essayer redorer l’image d’ Idrissa Seck auprès de ses bailleurs de fond qui n’ont pas cautionné le recrutement d’anciens militaires pour installer le CHAOS au Sénégal.
Une « conspiration » contre le peuple Sénégalais fomentée par des personnes « à la fois puissantes et dangereuses » tapies secrètement dans les arcanes des médias ». Comme pour dire l’ennemi du peuple sénégalais est à l’intérieur des murs, pas à l’extérieur.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016