Pour avoir refusé de payer une commission : Pape Samba Mboup jugé pour abus de confiance


Pour avoir refusé de payer une commission : Pape Samba Mboup jugé pour abus de confiance
Le responsable libéral, Pape Samba Mboup a été jugé ce matin, devant le Tribunal correctionnel de Dakar, pour abus de confiance.  Il est accusé de non-paiement d’une commission de 3%, découlant de l’achat d’une maison sise aux Almadies, dont il est l’acquéreur. La partie civile Pape Alé Seck, personne morale de la société Almouhamadiya multiservices, a porté plainte par voie de citation contre le politicien, qui refuse de rémunérer l’opération de courtage.
En fait, Pape Samba Mboup qui s’était engagé à prendre en charge les frais de la commission liés à l’achat de sa maison des Almadies, s’est finalement rétracté. A l’audience, la partie civile Pape Alé Seck a expliqué avoir trouvé une maison pour le compte de M. Mboup, à qui il réclame sa commission. « Pape Samba Mboup s’est rapproché de moi pour me faire part de son intention de démanger aux Almadies. Il fallait, avec le concours de mon agence de courtage, lui trouver une maison à 360 millions. Auparavant, il avait vendu sa maison que Abdoulaye Wade lui avait offerte à 725 millions », a expliqué la partie civile.Pour elle, le politicien, membre du Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (Pds) a trahi sa confiance.
Pape Alé Seck a indiqué que Samba Mboup voulait une maison beaucoup plus grande qui puisse contenir toute sa famille. « J’ai cherché pendant  6 mois une maison. Finalement, j’ai pu trouver une villa appartenant à un chinois du nom de Chung, qui lui a vendu la maison à 360 millions », ajoute le plaignant. Cependant, la partie civile a confirmé sa volonté de se constituer partie civile, en réclamant 20 millions de francs Cfa, pour toute cause et préjudice confondus. 
Pour se justifier, Pape Samba Mboup, a expliqué avoir été victime de tentative d’extorsion de fond. Pour lui, il ne s’est jamais engagé à reverser une commission de 3%, issue de l’achat de sa maison des Almadies. « Je ne me suis jamais rétracté », s’est défendu Pape Samba Mboup. Ses avocats ont souligné l’absence d’acte authentique qui puisse justifier les dires de la partie civile. L’avocat du responsable libéral a réclamé, à son tour, la somme de 10 millions, pour abus de citation. Délibéré le 2 juillet prochain...
Jeudi 4 Juin 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :