Pour avoir produit un faux certificat de genre de mort : Le professeur Gisèle Wato Guèye et son présumé complice devant le Tribunal correctionnel


Les soldats du feu n'étaient pas seuls à comparaître devant le Tribunal militaire. Ils ont comparu en compagnie du Docteur Ibou Thiam et du professeur Gisèle Wato Guèye, médecin à l'hôpital Aristide Le Dantec, entendus en qualité de témoins. Mais, ils seront attraits, prochainement, devant le tribunal correctionnel, pour avoir produit un faux certificat de genre de mort de l'élève sapeur-pompier Chérif Ndaw. 
Sur l'acte en question, il est mentionné " la présence de contusions musculaires, diffuses par coups et blessures, d'insuffisance rénale, paludisme grave avec défaillance neurologique, rénale et hématologie". L'autopsie ayant ainsi révélé une mort naturelle, une contre-expertise a démenti cette thèse. Les deux blouses blanches, en liberté provisoire, sont donc poursuivies pour faux, car ayant conclu chacune à une mort naturelle de l’élève sapeur-pompier.
Vendredi 10 Mars 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :