Portrait : Commissaire Keïta, un homme marqué par le sens du refus.


Portrait : Commissaire Keïta, un homme marqué par le sens du refus.
DAKARACTU.COM  a pu rencontrer des hommes qui connaissent bien le commissaire Keïta et qui le dépeignent comme un homme qui ne lâche rien de ce qui touche à ses convictions et au sens qu’il se fait de sa mission de policier.

Notre source campe d’abord son homme dans un événement à son avis fondateur de sa personnalité, qui s’est déroulé dans les années 87 lors de la radiation des policiers. Cette source nous narre que lors de leur réintégration, nombreux policiers et gradés, avaient tenu des discours emplis de regrets quant à leur grève et sont restés tout penauds face aux humiliations subies lors de leur réintégration. Alors qu’il était recommandé et admis de mettre des gendarmes dans les commissariats, le Commissaire Keïta prit la parole devant ses camarades médusés, et  refusa cette humiliation faite aux policiers de voir des gendarmes les commander. Il posa à cette occasion sa première image de «bagnkat», d’homme de refus. Des sources proches du dossier et même de Keïta, racontent volontiers qu’il a été suspendu, sanctionné ou muté plus d’une fois pour ces attitudes rebelles.

Pour notre source, il apparaît de ses conversations avec Keïta, qu’il n’a aucun doute quant à l’implication du Commissaire Niang dans ces histoires de drogue dure, et que la posture qu’il prend d’homme quasi misérable, sans le sou, est une posture trompeuse à souhait, celle d’un voleur qui joue au misérable, car sa simple nomination comme Dga de a police lui donne droit à de tangibles avantages.

Pour lui, s' il avait accepté ces marchés avec les dealers nigérians, il aurait récolté au moins 500 millions. Cependant, Keïta admet auprès de notre source, qu’il n’a pas les mêmes éléments de preuve contre Codé M'bengue.

Quant au comportement du ministre de l’intérieur, Keïta raconte à notre contact qu’il se défend et préserve son statut, car il aurait dû faire remonter le rapport qu’il lui avait fait au début du mois de février. Il veut sauver sa peau, car n’ayant pas rempli son rôle qui aurait été crucial s' il avait fait son boulot, lors de la nomination chaotique du nouveau Dgpn. De surcroît, il a échappé à la guillotine présidentielle lors de l’épisode de Oumar Sarr qui aura coûté son piste au commissaire chargé de la Police des airs et des frontières. Pour Keïta, le ministre manque de sincérité...

L'autre crainte de manipulation de sa part résiderait dans la désignation,  par le ministre, du commissaire Boye, pour mener l’enquête alors que ce dernier est un ami intime de Codé M'bengue, au point qu'ils ont donné mutuellement à leurs enfants, leurs prénoms. Gage de sincérité? Il en doute forcément.

Il demeure par ailleurs abasourdi par le manque de surveillance et de contrôle des saisies qui restent sous la seule responsabilité du patron de l’Ocrtis, ce qui peut être tentant pour peu qu’on manque de vertu et d’élégance. De là, selon lui, découlerait le système mis en place par le commissaire Niang.

En tous cas l’étau se resserre autour du commissaire Keïta qui risque d’être celui qui va payer pour tout le monde et qui doit démontrer que hormis quelques éléments, notre police est blanche comme neige.

Circulez! Y a plus rien à voir...

Portrait : Commissaire Keïta, un homme marqué par le sens du refus.


Portrait : Commissaire Keïta, un homme marqué par le sens du refus.
Dakaractu2




Mardi 23 Juillet 2013
Notez


1.Posté par ass le 23/07/2013 11:16
Le Sènègal de 2013 est tombè aussi bas?je ne veux pas y croire.

2.Posté par @ass le 23/07/2013 11:52
c est le senegal cree par laye wade et sa bande de salopard....c est le senegal presentement dirige par une bande d incompetents qui ne savent faire que de l a peu pres.....dans tout cela l incomprehensible et le fait qu ils cherchent a punir keita....la faute est entierement celle du gouvernement.

3.Posté par mandimory le 23/07/2013 11:55
ce gars n'aurait jamais du faire ce rapport s'il était impliqué dans ce scandale il fallait confier l'enquéte à la gendarmerie et la douane si se sont elles qui ont opéré les plus gros saisi de drogue elles nous diront les coupables

4.Posté par woplow le 23/07/2013 12:20
Le peuple restera debout aux cotés du valeureux commissaire Keita. Nous n'accepterons pas qu'il soit l'agneau du sacrifice.

Comment peut on designer comme enqueteur l'ami du commissaire Niang???

C'est inequitable!!!

5.Posté par la voix du peuple le 23/07/2013 12:55
tous les commissaires sont des amis c est à dire entre keita et niang ya incompréhension sinon sont tous des amis la famille de keita qui écrit dans forum prouve que keita pourrait étre le véritable coupable mais pour l instant laissons la justice faire son travail apres on verra

6.Posté par la voix du peuple le 23/07/2013 13:26
Quel peuple woplow

7.Posté par Jambour jambour le 23/07/2013 13:45
Il était de passage à Louga comme commissaire de Police Mais il n'était pas du tout apprécié par ses façon de faire et de se comporter .
Consulter les habitants de Louga ilss vous diront plus sur cet homme

8.Posté par sénégal en marche le 23/07/2013 13:48
Lui on essaie de comprendre son délit mais visez la dernière sortie d'un DG de l'APR:
Le directeur général de l’Agence pour l’emploi des jeunes des banlieues (Ajeb) s’est singulièrement illustré lors du « Ndogou » organisé par les jeunes de l’Alliance pour la République ce week-end et qui avait pour thème « Jeunesse et leadership politique ».

Selon nos confrères de Libération, Pape Gorgui Ndong qui se trouve être également le cousin de la Première dame, a invité ses camarades à observer une minute de silence pour Macky Sall et toute la jeunesse sénégalaise. N’étant pas conscient qu’il venait de commettre une bourde sans égale, le jeune politicien déclare tout de go « Je suis en train d’apprendre, je suis dans l’administration et j’apprends petit à petit ».

9.Posté par MARA le 23/07/2013 15:17
EN TOUT SON PASSAGE CHEZ NOUS A KOLDA N'A PAS ETE APPRECIE.

KEITA ETAIT DANS TOUTES LES SAUCES.

IL AVAIT MEME OUVERT UNE SCIERIE ALORS QUE L'EXPLOITATION DU BOIS DE VENNE ETAIT INTERDITE.

10.Posté par Fall le 23/07/2013 15:49
bravo! voilà les capacités des nouveaux dirigeants que vous venez de nous donner. De toute les façons si Kéïta était dans le coup de cet trafique de drogue, il n'aurait pas a faire de rapport

11.Posté par Just le 23/07/2013 16:08
Nous qui connaissons l'homme, savions depuis 1980 que c'st un homme de refus! Je suis cadre dans une grande entreprise donc indépendant de Cheikhna, à l'annonce du scandale j'ai soutenu que le connaissant il a raison sur toute la ligne. Quand il se prononce sur des faits pareils, c'est qu'il a raison et ce ne sont pas ses propres intérêts qui le guident dans la vie de tous les jours. Même si on le sacrifie, je vous assure la vérité éclatera un jour par un autre canal.
Quant au Gl Pathé Seck, il ne peut être sauvé! Il doit être le 1er à payer car il était saisi et officiellement. Qu'a t-il fait?
Le 2eme à partir c'est bien le DGPN Niang.
A mon humble avis le PR Macky Sall doit profiter de l'occasion pour débarrasser le Sénégal de cette drogue qui tue ou handicape nos enfants.
Et puis depuis février le problème n'était pas dans la rue. Qui l'a diffusé? je ne pense que Keita ait intérêt a le faire.

12.Posté par Leuk le 23/07/2013 16:59
C'est à la Gendarmerie (Prévouté) de mener l'enquête

13.Posté par diplomate le 24/07/2013 05:12
reponse a poste 8 kham nga nakk wadji keita mounoul nekhokk wa louga ndakh gnome tamit drogguuuuuueeeee rekkkkkkkkkkkkkkkkkk moye sene affaire

altiery , montagne , gadagat ,keur serigne louga

14.Posté par jaxase le 24/07/2013 10:25
Sénégal moom ce ne sont que les voleurs de poules qui trinquent. Alors que les bandits à col blanc nous prennent en otage et font ce qui bon leur semble. Si cette affaire n'est pas résolue avec les sanctions idoines, cela voudrait dire que la complicicté des vendeurs de drogue touche les plus hautes sphéres de l'administration. Le Sénéal ne doit pas devenir une plateforme de vente de drogue dure comme certains pays alentours



Dans la même rubrique :
LA REVUE EXPRESS

LA REVUE EXPRESS - 20/08/2014

Nicki Minaj - Anaconda

Nicki Minaj - Anaconda - 20/08/2014