Polémique sur la levée de l’immunité parlementaire d’Oumar Sarr : Deux professeurs contredisent Moustapha Diakhaté


Les membres du comité directeur du parti démocratique sénégalais ont brandi l’argument de l’immunité parlementaire pour dénoncer l’arrestation d’Oumar Sarr, leur secrétaire général adjoint de parti.
Si pour la commission ad hoc de l’Assemblée nationale, le député libéral et maire de Dagana a perdu son immunité parlementaire depuis 2013, les spécialistes du droit pensent le contraire. Les professeurs Mady Boiro de l’UGB et N'diack Fall de l’UCAD soutiennent dans « EnQuête » que l’immunité parlementaire d’un député doit être levée à chaque fois que ce dernier commet une infraction, avant toute poursuite judiciaire.
 
Mercredi 23 Décembre 2015
Dakar actu




1.Posté par PAN le 23/12/2015 10:07
si vous laissez pas les commentaires des gens personne ne vous lira.

2.Posté par OBSERVATEUR le 23/12/2015 10:26
Hum hum !!!
J'ai du mal à être d'accord avec les professeurs. Ils disent ""l’immunité parlementaire d’un député doit être levée à chaque fois que ce dernier commet une infraction""

Admettons que le député commet une infraction en Janvier, son immunité parlementaire est levée le même mois.afin de pouvoir faire face à des poursuites. L'enquête se poursuit.

Le même député commet une seconde infraction le mois suivant en Février. Doit-on à nouveau lever son immunité parlementaire déjà levée ?

Observateur

3.Posté par Kendofoul le 23/12/2015 11:53
LES PROFESSEURS ONT PARFAITEMENT RAISON.
LA LOI EST LA LOI. IL FAUT RESPECTER LA LOI.
L ARRESTATION D IUMAR SARR EST TOTALEMENT ILLÉGALE.
C EST DU MATEEY ET DU DIAYE DOLE.

4.Posté par amael le 23/12/2015 12:48
Tu as parfaitement compris observateur. C est ça.

5.Posté par DIAWRIGNE le 23/12/2015 13:23
MAIS LES GARS, REFLECHISSEZ SUR CE QU'A DIT OBSERVATEUR CI-DESSUS.

6.Posté par DEUG LA VERITE le 23/12/2015 14:50
LAISSER LA POLITIQUE POLITICIENNE ET REFLECHISSEZ SUR LA LOI QUI EST LA MEME POUR TOUS LES CITOYENS

7.Posté par Samba le 23/12/2015 21:50
Un peu surpris de la légèreté dans l analyse des professeurs de droit. En cas de flagrant délit à ma connaissance pas besoin de lever l immunité pour poursuivre un depute. La prudence aurait recommencer que ses professeurs aient plus d éléments avant de se prononcer.

8.Posté par abdou le 24/12/2015 16:06
Nul ne doit pretendre detenir le monopole de la science infuse de droit.
Avoir le titre de professeur de droit ne garantie point la droiture et surtout au Senegal. Mon Dieu ! !

9.Posté par gghhhgg le 24/12/2015 21:06
Samba danga mandi khana? Vas apprendre ce quest un flagrant delit connard,



Dans la même rubrique :