Polémique autour du troisième mandat : L'indignation des Jeunes Boucliers de la République (JBR)


Polémique autour du troisième mandat : L'indignation des Jeunes Boucliers de la République (JBR)
C’est depuis Nabeul en Tunisie, que Amath DIOUF, le Coordinateur national des Jeunes Boucliers de la République (JBR), a réagi aux propos du professeur Babacar Guèye, sur le troisième mandat. Les déclarations de l'agrégé en droit a suscité l'indignation du leader des JBR. "Le professeur Babacar Guèye est un homme très dangereux pour notre société. Il fait exprès d'oublier le mobile de la révolution du 23 juin, l'engagement et le rôle dont le Président Macky Sall avait fait montre à l'époque ", se souvient Amath Diouf.
D'ailleurs, le républicain doute de la bonne foi du constitutionnaliste. Il se dit même inquiet des réelles intentions du professeur de droit. " Il est inadmissible qu'au Sénégal, à pareil moment de l'évolution positive de notre démocratie, conduite par le Président Sall, qu'on nous parle de possibilité d'un troisième mandat. Il faut arrêter. La constitution a été claire en son article 27 ", rappelle le coordinateur national des Jeunes Boucliers de la République (JBR).  
Il est d'avis que "le Président Macky Sall n'a aucune intention de briguer un troisième mandat". "Les Sénégalais retiendront de Macky Sall, un partisan de la stabilité démocratique, un combattant pour la réduction des inégalités sociales, un taliban de la révolution économique du Sénégal. Il avait combattu becs et ongles, dans sa position d'opposant, le troisième mandat de Me Abdoulaye Wade ", se souvient Amath Diouf.
 
Mercredi 11 Octobre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :