Plus jamais ça, Monsieur le président !


Plus jamais ça, Monsieur le président !
Au Senegal, les risques liés aux question de sûreté et de sécurité de la population semblent evenir une banalité aux yeux des autorités étatiques. 
 
Le dernier incident enregistré date du 03 Mars, à Dakar, où 9 enfants ont péri dans un incendie alors que tous les signaux annonciateurs d'un tel drame étaient prévisibles. 
Les autorités compétentes n'ont ainsi aucune excuse ! 
 
À leur arrivée sur les lieux, les secours ne pouvaient pas accéder à la maison en flamme en raison de l'encombrement des habitations dans ce quartier de Médina aux constructions anarchiques. De plus, les bouches d'incendie étaient inexistantes dans la majorité des lieux d'habitations. Les riverains ne pouvaient ainsi que se désoler devant une telle catastrophe. 
 
Cet accident, comme la plupart d'autres de ce genre, devrait aussi relancer le débat sur la prise en considération des questions de sûreté de la population par les autorités politiques. 
 
Rappelons que chaque jour au Sénégal, en moyenne 3 vies sont emportées par les accidents routiers par jour, et aucune mesure préventive efficace pour lutter contre ces "crimes" n'a jusqu'ici vu le jour. 
 
À titre d'exemple, en Août dernier, l'accident meurtrier entre Dakar et Tamba avait fait une vingtaine de victimes, dont 19 morts sur place. 
 
Après cet accident macabre, l'actuel gouvernement n'a pris aucune mesure stricte allant dans le sens de réduire le nombre d'accidents. 
Pire, le ministre de l'intérieur, à l'époque, M. Mbaye Ndiaye, n'avait ordonné aucunement la création d'une cellule de crise pour gérer à bien cette castastrphe et prendre ainsi des mesures fermes pour réduire la perte de vies humaines. 
 
Entre 2002 et 2011, soit en une période de dix ans, 3177 personnes dont 1205 piétons ont été arrachées à l’affection de leurs parents, proches et amis dans des accidents de la route au Sénégal. 49747 autres s’en sont sortis avec des blessures dont 21274 graves. Ces chiffres contenus dans les «Bulletins d'analyse des accidents corporels (BAC)» prouvent que les accidents de la route contribuent largement à l’appauvrissement et à la désolation des familles en emportant des bras valides, à la prolifération d’orphelins, d’infirmes, etc. 
 
En 2002, presque la même indifférence et le même laxisme des autorités politiques, ont concouru au plus grand drame maritime, le naufrage du bateau "Le Joola" qui avait fait plus de 2000 morts. Jusqu'ici, aucune condamnation pénale, et les vrais responsables de cet accident respirent toujours la liberté. 
 
Par ailleurs, la saison des pluies qui s'annonce ne semble pas être la priorité des autorités politiques, alors que l'année dernière, les inondations avaient causé une dizaine de morts, et une centaine d'autres victimes, avec des familles déplacées. 
 
Leurs maisons sont toujours restées englouties par les eaux, et l'insalubrité règne désormais en maitre dans ces zones inondées. Enfin, les populations environnantes vivent encore sous le risque des infections et maladies qui se développent au bon grès des eaux stagnantes. 
 
Pendant ce temps, des députes et des ministres vivent dans un luxe indéniable, méprisant ainsi les populations. 
Rappelons également que la protection des citoyens fait parti de ces 3 prérogatives de l'Etat, et si elle n'est pas remplie, nous pouvons considérer que l'Etat a failli à sa mission. 
 
Devant un tel constat, une réalité apparente semble imposer ses règles : les plus vulnérables périssent, et les plus chanceux sont ceux qui côtoieront certainement le gouvernement pour goûter au bonheur d'habiter dans un habitant salubre, en bonne sûreté et parfaitement en sécurité.

Alpha Sow 
Afreeque.net
Dimanche 14 Avril 2013




1.Posté par Flo le 14/04/2013 19:03
Quels ont été les signaux annonciateurs de l'incendie de la Médina? Quand on veut convaincre, on doit être digne de foi et présenter un texte cohésif et cohérent. Et malheureusement, ces éléments n'apparaissent pas dans ton article. Tu accuses l'Etat et tu ne parles aucunement des responsabilités individuelles. N'y en a-t-il pas eues?

2.Posté par dall le 14/04/2013 23:14
flo doul



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016