Plus de peur que de mal sur la crainte de débordements : Comment Wade a réussi à canaliser la foule


Plus de peur que de mal sur la crainte de débordements : Comment Wade a réussi à canaliser la foule
S'il y en a qui ont poussé un ouf de soulagement, ce sont sans l'ombre d'un doute les forces de l'ordre, mais surtout leur hiérarchie. La raison étant à lier aux risques d'explosion qui planaient sur le meeting qui aurait pu être celui de tous les dangers.
 
Ainsi, comme l'a révélé Dakaractu, des mesures exceptionnelles ont été prises par l'Autorité avant, pendant et après la manifestation, aux fins de parer au pire. Fort heureusement, l'ancien chef de l'Etat, au fait certainement de cette appréhension de l'Establishment pour avoir été briefé, a pris le taureau par les cornes. En clair, Wade sachant qu'il jouit encore d'une popularité intacte auprès de ses inconditionnels, saisira l'occasion de son harangue pour leur demander expressément de rentrer tranquillement comme ils étaient tous venus aussitôt qu'il aura fini son discours.
Dans le même ordre d'idées, le "vieux" lancera un appel aux forces de l'ordre à ne point verser dans la provocation : "Ne leur jetez pas de grenade, mais surtout n'entreprenez aucun acte susceptible d'engendrer de la violence, sinon gare à vous! Vous en paierez alors les pots cassés..."
Fort heureusement, il en sera ainsi, et la foule à l'image de l'élève bien éduqué d'obéir à son Maître pour disparaître selon les affinités, en attendant un nouveau chant des sirènes de l'opposition.
Samedi 22 Novembre 2014
Dakaractu




1.Posté par abdoul''''aziz seck le 22/11/2014 13:48
koufi yeungatou wone gnou door ko bamou noye ! pa bou gnak fayda bi , wara tok diamou yalla di déf you gnak khorome yi!
adouna dou nékh ba nga nékate fi président, say solutions, gardé ko pour sa tombe! rien ne t'intéresse que ton fils, s'il était libre aujourd'hui, demain tu iras te caser en france, faté sénégal! gnou gnak kilifa yi, gnak khél si la topp mélni ay moutons de panurge,thieummmm! sama yonne nékoul si macky et sa famille, je suis libre de faire un constat, point! garé car, diokhé tee-shirt, 2000 frs, yomb na! ish.....

2.Posté par Mané Moussa le 23/11/2014 17:16
Convenons que cette autorité de ton n'est pas donnée à tout le monde. Seul le Président WADE est capable de se faire obéir par des milliers de personnes, citoyens civils et forces de l'ordre compris. Oui, il est le père de notre nation, oui, nous le respecterons jusqu'à la fin des temps, oui, nous nous exécuterons quand il le demandera et en toute circonstance. D'ailleurs, ses adversaires savent qu'il a la baraka, une étoile qui l'accompagne partout et sur tout car il est généreux , humain et aime son pays, le Sénégal et l'Afrique toute entière. Il est le seul Président à tenir tête aux gamins présidents Occidentaux qui se frottent à lui. De ce ton éloquent, imposant et différent de celui des hommes de paille en Afrique des Occidentaux, il dérange, bouscule les habitudes et les présidents Occidentaux ne l'entendent pas de cette oreille. Ils veulent des chefs d'Etat africains soumis, du béni oui, oui et le Président WADE n'acceptant pas cette attitude, ils lui en veulent jusqu'à le combattre à quitter le pouvoir au prix du mensonge. Même en France, aucun président ne peut donner un ordre de dispersion dans le calme et que les manifestants s'exécutent. Vive le Sénégal, vive la démocratie et vive l'Etat de droit et la bénédiction offerte au Président WADE dont tout le monde ne bénéficie pas.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016