Place de l’Obélisque : Y en a marre met les politiques à la touche


Place de l’Obélisque : Y en a marre met les politiques à la touche
Il y a eu encore une manifestation à la place de l’Obélisque. Cette fois-ci, c’est le mouvement « Y en a marre » qui s’opposait à la candidature validée de Me Abdoulaye Wade. Les leaders du mouvement ont appelé, samedi, à la non violence tout en contestant la participation du Président sortant à la Présidentielle.

Malgré la mise à la touche des hommes politiques par les leaders du mouvement « Y en a marre », certains ont jugé nécessaire d’être présents à la manifestation. Il s’agit d’Ibrahima Fall de « Taxaw Temm », Talla Sylla, Alioune Tine de la Raddho et Cheikh Bamba Dièye, candidat et maire de Saint-Louis.

Pour le coordonnateur du mouvement, Fadel Barro, « on est fier de vous (il s’adresse aux jeunes) qui ont effectué le déplacement. Et même s’il y avait trois ou quatre personnes, nous ferions le combat avec eux. Car c’est le vrai peuple, personne ici n’a reçu de l’argent pour venir. Vous vous êtes battu pour être là. Certains me disaient est-ce que ça vaut la peine de continuer. Mais si cette manifestation donne de l’espoir aux gens comme Amath Dansokho (l’un des coordonnateurs du mouvement du 23 juin et président d’honneur de la coalition Benno Siggil Senegaal) qui a passé toute sa vie à se battre dans la politique, pourquoi ne pas le faire ».

« Pour moi, ce n’est pas la quantité qui compte, mais l’esprit de combat dans la citoyenneté. Si cette jeunesse qui est là aujourd’hui est représentative, on y croit », martèle Fadel Barro.

Kilifa, membre de « Y en a marre », n’a pas hésité à qualifier les cinq juges du Conseil constitutionnel et Cheikh Tidiane Diakhaté de « lâches » et de « traitres ».

Les organisateurs ont par ailleurs donné la parole au public. Pour beaucoup, c’était une tribune à harangue et l’occasion de faire des coups de gueule. C’est ainsi qu’un jeune a demandé que « tous les Sénégalais prennent leurs responsabilités ». « Je sollicite solennellement que ce nombre d’aujourd’hui se multiplie demain (dimanche 12 février) par dix », a-t-il déclaré.

Un autre jeune renchérit : « Je n’avais aucun franc sur moi pour venir. Mais je me suis débrouillé pour être là. Car c’est une question d’intérêt national. Et tout le monde devrait faire comme moi. Personne, ici, n’aurait accepté, si son père avait l’âge de Wade, qu’il continue à travailler. Il (le candidat de Fal 2012, Ndlr) devrait être à la maison pour se reposer. Le peuple est fatigué, même si le pouvoir a tous les moyens, seule la vérité triomphera ». Après son discours, de bonnes volontés dans le public l’ont récompensé en lui assurant le transport.

La manifestation a pris fin par une prière dirigée par un jeune marabout de Touba » et arrière petit-fils de Serigne Touba, le guide religieux des mourides.

Gata DORE (APPEL)
Samedi 11 Février 2012
Gata DORE (APPEL)




1.Posté par BA le 11/02/2012 23:11
cys parle nous plus des fraudes qui commencent a nous irritees les nerfs

2.Posté par paul camara le 11/02/2012 23:56
Les politiques ne sont les adversaires ou concurents des gas de yen a marre a chacun sa mission ,Là maintenant ils sont obligés d'etre ensemble car l'appel est citoyens cest une affaire des journazlistes ,des mécaniciens des etudiants de tous les citoyens de ce pays .Soyons intelligents pour mener ce combat .
L'afrique et le monde nous regardent il y va de l'honneur de notre cher senegal . Tous dehors pour montrer dire non à wade et montrer au monde que nous sommes un peuple DEBOUT
Avant de conclure je dirai MERCI AU PEUPLE DE THIES , ,DE KODA

VIVE THIES ! VIVE YEN A MARRE VIVE LE M23 POUR QUE VIVE LE SENGAL

3.Posté par seck le 12/02/2012 03:48
mes condeleances les plus attristees suite a la mort de y en a marre



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016