Place de l'Indépendance : Khalifa Sall et Cie détalent comme des lapins devant les grenades lacrymogènes


Du gnali! Voilà ce qu’ont fait les maires de Dakar, hier, lorsque les forces de l’ordre ont déversé des grenades lacrymogènes sous leur pied, au niveau de la Place ‘’Takhrir’’. Pardon, Place de l’Indépendance. 
De Khalifa Sall aux édiles des autres communes, tous ont détalé comme des lapins quand cela a fait boum. Seul le maire du Plateau, Alioune N'doye, a joué les durs, résistant à la fumée pour traverser l’espace qui suscite tant de convoitises.
S’il en est ainsi, c’est que, selon nos radars, l’édile de Dakar qui venait présenter une autorisation pour un rassemblement n’a pas trouvé le préfet sur les lieux. Sur ce, l’adjoint au préfet lui signifie qu’il n’est pas autorité à en délivrer. Malgré tout, Khalifa Sall et Cie étaient décidés à faire un tour sur le site d’un des plus grands projets d’embellissement qu’ils se disputent avec le ministère du Renouveau urbain. Qui, d’ailleurs, tient une conférence de presse ce jour, à partir de 12h.
Après avoir fui les lacrymo’, Khalifa Sall et Cie ont tenu à mettre les points sur les «i», face caméra. «Nous vivons des agressions successives depuis plusieurs mois. Agressions sur nos compétences, agressions sur nos moyens et agressions physiques. Nous sommes en face d’un non droit où on essaye de nous piétiner, de nous museler. Je voudrais dire ici, clairement et fermement, que c’est vain. Personne ne nous empêchera d’assumer la plénitude de notre mandat.»
«On dirait qu’on a envie de sanctionner la population de Dakar parce qu’elles ont porté leur choix sur nous. Nous assumons la plénitude et la totalité de nos compétences. Que nul n’en ignore. Ce qui se passe à la Place de l’Indépendance, c’est du ‘’Ma tay et du diaye dolé’’. Tout le monde sait que depuis l’Acte 3 (de la décentralisation), la Place de l’Indépendance relève de la compétence de la mairie de Dakar. Nous avons commencé son aménagement depuis 2013 et il est hors de question que nous laissions à qui que ce soit faire le travail à notre place. Nous n’avons pas demandé à être aidés ni soutenus, nous avons les moyens, un projet bien ficelé et son financement est disponible», crie Khalifa Sall. 
Et d’inviter tous les élus locaux et tout Dakar à l’hôtel de ville, ce jeudi, à partir de 15h, pour discuter et prendre les décisions qu’il faut afin de montrer à ceux qui tentent de les bâillonner que leurs velléités seront vaines. Un discours de guerre qui répond aux actes du régime en place. Ce qui n’annonce guère des lendemains meilleurs.
Mercredi 3 Février 2016
Dakaractu




1.Posté par Niit le 03/02/2016 14:51
Daniou warone lifé sen ndey

Dias mom amoul diom.

2.Posté par SYLLA le 03/02/2016 17:53
Est ce un journaliste qui a écrit ce chiffon ?

J'ose espérer que ce ne sont que des écrits de partisans politi...chiens.

3.Posté par Kendofoul le 03/02/2016 21:02
C'est DAKARACTU qui a conçu ce titre.
A Quelles fins?

4.Posté par safina le 03/02/2016 23:07
C triste,un projet ambitieux de 5milliards (ville de Dakar) n'a rien à voir avec un aménagement de 300millions seulement;cependant,je conseille le dialogue et la concertation;khalifa aussi a interet à s'occuper de ses koleurés



Dans la même rubrique :