Pierre Goudiaby Atépa : " Ce que ma famille et moi possédons à l'étranger (...) L'Etat du Sénégal me doit beaucoup d'argent "


Pierre Goudiaby Atépa : " Ce que ma famille et moi possédons à l'étranger (...) L'Etat du Sénégal me doit beaucoup d'argent "
Ses biens à l'étranger 

« Ma famille et moi avons un appartement à Washington. Et nous avons un appartement à Dubaï. C’est tout ! Voilà tout ce que j’ai.  Tout le reste est ici. J’ai acheté ça (les locaux de son entreprise), je suis là depuis 30 ans. Je suis dans ma maison à Fann depuis 30 ans. J’ai un terrain d’un hectare aux Almadies, je l’ai acheté depuis 40 ans. Et j’investis au Sénégal. Je paye des salaires au Sénégal. Et les salaires que je paye, parfois, ils sont même en retard, parce qu’il faut que je fasse venir de l’argent de l’étranger», a-t-il souligné. Ce, pour montrer que, contrairement aux fuites de capitaux qui lui sont imputées, lui, il rapatrie de l’argent qu’il a gagné à l’extérieur. »
 
Ses projets au Sénégal 

«Depuis 7 ans que je travaille au Sénégal, on ne m’a payé qu’une fois, c’est le Monument de la Renaissance. J’ai travaillé le Grand théâtre, la Place du Souvenir, l’Immeuble de New York, et l’Etat me doit de l’argent là-bas. Donc, il y a beaucoup de choses que je peux dire. En Chine, parlons-en ; J’ai des bureaux en Chine. Vous pensez que je vais aller à la Cbao leur dire ‘’envoyez de l’argent pour payer mes employés en Chine’’ ? J’ai un compte à Hong Kong. Pourquoi j’ai un compte à Hong Kong ? Je travaille en Chine depuis 8 ans. Et j’ai des employés en Chine. Je travaille avec les plus grandes sociétés chinoises. Et nous sommes en train de travailler depuis des années, pour lancer deux satellites. Je n’ai pas le droit, parce que je suis Pierre Goudiaby, parce que je suis Sénégalais, parce que je suis noir, d’avoir des biens, d’avoir une société à l’étranger, pour gagner de l’argent à l’étranger et l’amener chez moi…Ce pays-là est un pays de service. Qu’est-ce que nous faisons nous, pour attirer les investisseurs ? Nous leur disons ‘’écoutez ! Venez au Sénégal. Bon si vous allez voir l’Apix vous n’allez pas payer beaucoup d’impôts. Nous le disons au Sénégal pour attirer les gens. Les Zones franches que nous construisons, c’est pourquoi ?
Il ne serait pas convenable de confondre ce que l’on obtient à la sueur de son front avec le gangstérisme de certains politiciens qui ont pillé nos économies et mis nos pays à genoux à travers des sociétés écrans et des prête-noms... »
 
Samedi 9 Avril 2016
Dakaractu




1.Posté par Dr Djinne le 10/04/2016 12:11
Hm ??? Pas très convainquant. Qui se sent morveux se mouche.....Et pourquoi parler de couleur, de nationalité et d'Apix et les zones franches (qui a proposé La Zone Franche de Carabane ?) ?



Dans la même rubrique :