Perspectives pour 2016 : Le FONGIP veut devenir l’une des premières institutions financières


Après les deux ans de période d’ancrage institutionnelle et la mise en place des produits, le FONGIP a pu selon son administrateur, «  être présent dans 33 des 45 départements au Sénégal. » En 2016, fera-t-il savoir, « nous voulons toucher les 45 départements. »
« Il faut maintenant atteindre la taille critique de ressources, le Fongip par le résultat a démontré qu’avec 6 milliards il a pu engager 17 milliards. Il faut atteindre la taille critique de 50 milliards de fonds propres et cela passe par la mobilisation des ressources et par un soutien accru de l’Etat central qui permettra au fonds de garantie de jouer son rôle majeur et d’impacter au niveau de l’économie nationale », fera savoir Doudou Ka.
« Comme vous le savez, notre objectif est d’atteindre les 250 milliards de financement et nous pourrons l’atteindre raisonnablement avec les dispositifs mis en place. C’est l’une des principales perspectives de l’année 2016 que nous comptons réussir ».
 L’administrateur du Fongip qui a fait cette révélation à l’issue du conseil d’administration du fonds a aussi fait savoir que ce dernier est dans un processus de mutation institutionnelle, puisque conformément à son plan stratégique validé par son CA, le FONGIP a l’intention de devenir une institution référence et d’être l'une des premières institutions financières.
« Dans ce cadre-là, il y a un processus de mutation institutionnelle qui est enclenché et validé par les autorités et qui permettra au fonds de garantie de jouer son véritable rôle. Nous voulons aussi le développement des sous-fonds dédiés notamment au financement des investissements productifs dans les collectivités locales pour venir en complément de l’acte 3 en mettant en place un dispositif qui permettra aux collectivités locales d’assurer leurs investissements productifs pour jouer leur rôle dans notre émergence. »
Pour finir, Doudou Ka a fait savoir que les perspectives c’est aussi le développement d’un fonds important, « le Sénégal a un programme majeur de mécanisation agricole pour atteindre l’autosuffisance et cela passe par la modernisation de notre production agricole pour améliorer la productivité ». Et pour cela, dira-t-il, « le Gouvernement a fait beaucoup d’efforts en mettant en œuvre un programme d’équipements agricoles qui nécessite l’intervention du fonds de garantie, qui permettra à nos paysans de pouvoir acquérir des solutions de production pour contribuer davantage à l’objectif d’autosuffisance. »
Mercredi 4 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :