Persécuté et ruiné par le policier gambien Dou Jammeh, l’opérateur économique Madiop Bèye en appelle à la bienveillance du Président Yahya Jammeh.


Persécuté et ruiné par le policier gambien Dou Jammeh, l’opérateur économique Madiop Bèye en appelle à la bienveillance du Président Yahya Jammeh.
Après de brillantes études effectuées en Égypte,  le jeune Madiop Bèye de retour à son pays natal, la Gambie, s’était lancé dans le business pour faire valoir ses connaissances et ses compétences dans les domaines du bâtiment et des travaux publics (BTP). Avec un diplôme d’ingénieur en bandoulière, il n’hésite pas à créer sa propre structure dite Technical Horizon. Cette entreprise basée à Banjul commence à devenir prospère et à prendre de la valeur à tel point que cela commence à susciter des jaloux et des envieux.
 
« J’ai créé  Technical Horizon en 2009 qui a eu très vite la confiance des multinationales comme la néerlandaise, Ballast Nedam avec qui j’ai signé un faramineux contrat dans le cadre de la réalisation d’un projet hydraulique », rappelle Madiop Bèye qui commençait à gagner la confiance de l’État et de plusieurs institutions internationales basées en Gambie.
 
De son commerce et business profitable naitra son malheur causé et occasionné, accuse-t-il, par le policier Dou Jammeh qui est sûrement à la solde d’opérateurs et d’hommes d’affaires gambiens tapis dans l’ombre.
 
« Tous mes soucis ont commencé avec le policier Dou Jammeh qui fait la pluie et le beau temps à Banjul parce que se disant protégé et intouchable », regrette Madiop Bèye qui relate dans en détail la persécution, l’abus de pouvoir dont il a été victime de la part de ce policier avec la complicité de ses collègues. «Ils ont tout fait pour me ruiner en me trainant dans la boue et même en m’accusant de vol et d’escroquerie », confie l’ancien Directeur Général de Technical Horizon qui été mis aux arrêts sans aucun motif dans les locaux de la police pendant plusieurs jours.
 
Face à cet acharnement, j’ai porté l’affaire devant le Directeur Général de la police gambienne qui a demandé à Dou Jammeh et ses complices d’arrêter. Chose qui fut faite pendant quelques jours seulement avant qu’ils ne recommencent de plus belle la persécution et l’extorsion de fonds qui est estimé à près de 30 millions de francs CFA.  Plus que sûr et certain que les autorités gambiennes et le gouvernement de Yayah Jammeh ne sont pas au courant des tracasseries dont son peuple est victime sous le diktat de véreux policiers, Madiop Bèye appelle à la justice.
 
«Je suis sûr que le Président Jammeh n’est pas au courant de ce qui se passe. Parce que nous jeunes de la Gambie on se tue pour créer des entreprises pour faire avancer le pays, d’autres plombent la marche vers le développement », accuse l’ancien Directeur Général de Technical Horizon  qui veut que justice soit faite, ne serait-ce que pour encourager l’investissement et la promotion de l’emploi des jeunes pour une Gambie prospère...
Jeudi 11 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :