Pénurie d'eau à Dakar et que fait-on des villageois tout près de la sorte


Pénurie d'eau à Dakar et que fait-on des villageois tout près de la sorte
Suite à la situation de pénurie d'eau qui touche depuis plusieurs jours la quasi-totalité de la ville de Dakar et de ses banlieues, je me permets de réagir en tant que citoyen et originaire de la région de Louga.

Je profite d'abord de cette occasion pour adresser toutes nos excuses à toutes les familles qui sont touchées par cette gêne occasionnée qui, disons le, est déplorable car l'eau est une source de vie et donc son approvisionnement ne devrait pas être interrompue de cette manière.

Cette situation difficile nous devons la surmonter avec solidarité. Nous, politique, n'avons aucun droit de nous approprier de telle situation à des fins purement politiques et politiciennes.

Je suis très remonté quand je vois dans les médias certains hommes politiques, comme Messieurs Mamadou Lamine Diallo, Mansour Sy entre autres, profiter de cette occasion pour attaquer le chef de l'État. Alors jusqu'ici, ils ne savaient même pas où se situait Keur Momar Sarr.

C'est vraiment manquer de respect aux sénégalais de réagir de cette manière en profitant du malheur des gens au lieu d'aider à trouver des solutions de sortie de crise.

Il y a deux ans de cela, beaucoup d'entre eux ne savaient même pas que plus de 40% de la consommation en eau de Dakar provient des usines du Lac-de-guiers, de Nguith et de Keur Momar Sarr. Et beaucoup ne savent pas, qu'en plus de cette pénurie d'eau à Dakar,  des villages avoisinant ces localités comme Niomré par exemple, sont en manque d'eau potable depuis plusieurs décennies. Cette population environnante souffre depuis très longtemps et ça personne ne le déplore.

Alors ce sont ces gens qui viennent nous donner des leçons. On ne l'acceptera pas.

Le président de la république s'était déplacé dans la localité lors de sa campagne électorale et son déplacement récent reste à saluer. Nous l'encourageons à continuer d'activer les responsables de l'approvisionnement pour que l'eau revienne au plus vite dans Dakar et dans les villages environnant du Lac-de-guiers.

En revanche, au delà des bruits médiatiques que font certains leaders, je demande à ceux-là de la retenue et de la solidarité pour les populations.

Aux leaders d'opinions qui se le réclament, comme Queen Bizz et "Y-en-a-marre", à la place de saturer l'espace médiatique, vous pourriez aider ces populations autrement.

Dans les pays comme le Canada, la France, etc... c'est dans ces moments difficiles que l'on voit le patriotisme et la bienfaisance des artistes. Nos artistes comme Queen Bizz et ceux de "Y-en-a-marre" entre-autres pourraient plus concentrer leur énergie en organisant des concerts et récolter des fonds pour soutenir les populations touchées. Cet argent pourrait servir soit à acheter de l'eau de Kirene ou autres marques à distribuer aux populations touchées par cette crise de l'eau, soit en l'utilisant pour mettre en place de nouvelles alternatives pour éviter que de telles situations se reproduisent (création de nouveaux forages à proximité de ces zones touchées). Tous les artistes, sans exception devraient se mobiliser.

En plus des artistes, les patrons et chefs d'entreprises pourraient faire des gestes.

Par exemple, au Québec, beaucoup d'entreprises se sont mobilisées pour aider le Lac-mégantic qui est une ville qui a été totalement détruite par un train contenant du pétrole qui a explosé suite à un accident ayant fait plusieurs morts et des centaines de blessés. A cette occasion, Intact Assurance a donné 100 000$ pour soutenir les résidents du Lac-mégantic, le Mouvement Desjardins aussi a versé 100 000$. La Banque CIBC, la Banque Royale, la Banque TD et la Financière Sun Life ont versé chacune 50 000 $ à la Croix-Rouge pour participer aux efforts de secours. Bell Canada a donné 25 000$.

Toutes ces sommes collectées ont été possibles grâce à la contribution des employés. Par exemple, chez Intact Assurance on demandait aux employés de donner chacun 5$ pour pouvoir un pantalon jeans au travail et la somme récoltée servait à soutenir les résidants du Lac-mégantic. Il y a eu des gens qui ont donné plus et partout c'est quasiment le même principe qui s'impose.

Au Sénégal les chefs d'entreprises publiques comme privées peuvent faire le geste et inviter leurs employés à mettre la main dans leurs poches.

Je pense aux chefs d'entreprises comme Cheikh Amar, Serigne Mboup, le Dr Cheikh Kanté et d'autres grandes entreprises comme la SONATEL, EXPRESSO, TIGO, la Poste, le PAD, le CICES, la SAR, Kirene, la SDE, la SONES, la BHS, la BICIS, l'ECOBANK, le groupe SONAM, etc...

Nous devons tous accorder nos violons pour venir en aide les populations touchées de Dakar et des villages à côté de Keur Momar Sarr aussi.

Toutes ces compagnies et chefs d'entreprises le font pour des individualités, donc ils peuvent le faire quand toute une ville est touchée.

 

Ismaïla Guissé

Statisticien - économètre

Montréal (QC) Canada
Dimanche 29 Septembre 2013
Dakaractu




Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015