Pendant que Dakar brûlait, les 13 candidats de l’opposition remplissaient leurs formalités de participation à la présidentielle.


Pendant que Dakar brûlait, les 13 candidats de l’opposition remplissaient leurs formalités de participation à la présidentielle.
DAKARACTU.COM  Le jour même des manifestations tragiques du M23, qui avaient vu une violence se répandre tout autour de la Place de l’Obélisque, causant des morts et de nombreux blessés, les coalitions concourant à l’élection présidentielle, elles, s’occupaient à satisfaire aux exigences du code électoral. Pendant que la rue était en flammes, et que les jeunes vociféraient contre la candidature de Abdoulaye Wade, et que le M23 brandissait la menace d’un boycott de l’élection au cas où le chef de l’Etat maintenait sa candidature validée par le Conseil constitutionnel, les 13 autres candidats membres de ce mouvement transmettaient les sigles, couleurs et caractéristiques de leurs partis ou coalitions au ministère chargé des Elections. Tous se sont rendus ou ont envoyé des émissaires ce 31 janvier auprès de Thiendella Fall, le directeur des élections, à qui ils ont remis ces éléments nécessaires à leur candidature et exigés par le code électoral. Toutes ces formalités se sont faites en présence du chef de la mission de l’Union européenne au Sénégal. Comme l’écrivait récemment dakaractu, le M23 n’a pas une ligne et une stratégie homogènes au sujet de l’attitude à tenir au cas où Wade maintiendrait sa candidature, et que le boycott envisagé ne fait pas l’affaire de tous. Du coup, écrivions-nous alors, le M23 a de fortes chances d’imploser autour de cette problématique éminemment stratégique. La raison en est simple : les candidats qui ont une réelle chance de gagner ne renonceront jamais à se présenter, et la précipitation mise à respecter les délais électoraux prouve à l’envi que les membres du M23 étaient loin d’envisager un boycott. D’ailleurs, tous ne voient pas d’un mauvais œil la candidature de Wade. Car, tactiquement, elle peut avoir des incidences importantes sur les chances de succès de certaines candidatures. Le scrutin ne livrera pas les mêmes résultats selon que Wade est candidat ou pas. Sa participation entrainera de facto l’émiettement du camp libéral qui peut être un facteur déterminant pour l’issue de ce scrutin. Au-delà des grands principes, la politique est parfois affaire d’arithmétique et de tactique. 
Jeudi 2 Février 2012




1.Posté par People le 02/02/2012 08:49
Monsieur CYS,

Si les candidats ne s'occupent des participations de l'élection présidentielle , vous souhaitez qu'ils boycottent ??
et après vous serez le premier à décrier l'erreur de l'opposition en décidant de ne pas participer aux élections.

La stratégie du M23 est cohérent, et simple il s'agit de se battre sur tous les fronts. Car au delà du débat sur la candidature de WADE, l'opposition a de réelles chances de remporter ses élections, alors pourquoi laisser à WADE et ses alliés le terrains libre pour les élections ?

A l'opposition , battez vous contre la candidature de WADE pour montrer au monde entier qu'il a tort de se représenter et , préparer sérieusement la campagne électorale pour permettre au peuple de sanctionner WADE est ses alliés.

2.Posté par THIOPO le 02/02/2012 09:00
Je ne vois aucune contradiction dans la démarche des candidats à l'élection présidentielle. Il est normal qu'ils prennent leurs dispositions pour être en règle avec la loi électorale, dès l'instant que leurs candidatures ont été validées. Cela ne remet pas en cause la lutte pour écarter Wade des joutes.

3.Posté par el le 02/02/2012 09:02
People, ce n'est pas la stratégie de l'opposition qui n'est pas claire, c'est celle de Cheikh Yérim qui ne l'est pas. On ne comprend souvent pas ses positions. Un boycott par l'opposition des élections n'est pas à l'ordre du jour et je ne crois pas personnellement que cela soit pertinent. Alors en quoi le fait que les leaders soient allés remplir une exigence électorale soit un probléme

4.Posté par Le peuple le 02/02/2012 09:15
Et Alors Mr SECK ou est le problème si c'est WADE qu'on suppose être valable comme candidat qu'en est il des autres. Vraiment vous me surprenez j'ai suivi votre émission avec Pape ngagne et Dieu sait que j'ai même pris votre défense devant ma femme sur les reproches dont vous faite l'objet.
Mais franchement ceci n'est pas un événement qui vaille d'être publié à la une.

5.Posté par Yali le 02/02/2012 09:21
ET ALORS????? OU SE TROUVE LE PROBLÈME.
IL EST CLAIRE QU'ILS DOIVENT PARTICIPER AU ELECTIONS!!!!!
L'OPPOSITION NE DOIS EN AUCUN CAS TOMBER DANS LE PIÈGE DU BOYCOTT !!!!!!!!!!!!

6.Posté par Tapha le 02/02/2012 09:40
J'ai fait de dakaractu ma page d'accueil à cause des analyses fouillées que l'on y livrait. j'ai toujours été fasciné par le journaliste Yerim avec sa plume éclairée mais depuis quelques semaines ses analyses sont superficielles et assez nuancées, cherchant parfois à discréditer les opposants à Wade. J'ose croire qu'il a une carapace assez etoffée et une conscience professionnelle absolue pour résister à l'argent de ce corrupteur que nous regrettons tous d'avoir installé à la tête de ce pays en 2000. J'ai suivi hier l'émission de Pape ngagne et il y a eu un passage de son intervention que j'ai aimé, notamment concernant la prise de position quand c'est important de le faire. J'espère qu'il a pris parti pour le peuple

7.Posté par lawol le 02/02/2012 09:44
Tous ceux qui sont doués de bon sens savent qu'on ne doit pas boycotter les élèctions. A 26 jours de nous débarasser de ce singe de wade ce serait insensé ! les leaders de l'opposition doivent mutualiser leurs efforts pour empêcher le voleur de wade et ses sous fifres à s'accaparer de nos voix illégalement. C'est là la mère de toures les batailles.

8.Posté par douni way le 02/02/2012 09:49
Le titre même de cet article est révélateur et tendancieux. C'est une tentative de peindre les candidats comme des manipulateurs insensibles qui poussent les jeunes au sacrifice pendant qu'eux mêmes sont loin du champ de bataille, parce qu'ils sontuniquement préoccupés par leurs intérêts égoïstes.
Article tendancieux !

9.Posté par remark le 02/02/2012 09:51

POURKOI S'EN PRENDRE A L'OPPOSITION ????????
ILS SONT DANS UNE LOGIQUE DE NE PAS BOYCOTTER LES ELECTION
LE M23 NA JAMAIS DEMANDE A CE KON BOYCOTTE LES ELECTIONS

10.Posté par vérité le 02/02/2012 11:25
vous n'êtes pas des démocrates! Vous voulez entendre que ce qui vous plait, mais c pas ça. Le gars n'a pas donné son point de vu, mais une information. Que chacun de nous pense de cette infos ce qu'il veut. Moi je sous entend juste un double jeu de notre opposition: on a en face de nous des anciens PS qui se détestent qui veulent arriver encore au pouvoir, des anciens PDS qui se détestent aussi. Ils essaient de nous faire croire, qu'ils lutteraient pour la même cause, mais au fond chacun veut devenir président. Pourquoi ne devait-il pas renoncer, choisir alioune Tine comme candidat qui organisera des élections d'ici 2 ans si Wade perd??? A vrais dire la non candidature de Wade n'arrange personne, mais est un risque pour Idy et Macqui si Wade perdrais les élections et que l'un d'eux ne serait pas au deuxième tour. Cela signifie , finis pour les deux ou faudra attendre d'autres elections encore. Si l'un des deux se trouvent au deuxième avec Wade, la chance reste car même si Wade gagne, ils peuvent tjrs espérer revenir aux commandes. Ni Niasse, ni Tanor ne va soutenir l'un ou l'autre s'ils arrivaient au deuxième tour! Oui il y a donc tactique et calcul pour et contre la candidature de Wade. Tout cela (manifestations) n'est que du bluff pour espérer réduire le minimum l’électorat de Wade et rien d'autres!

11.Posté par jeune fille conciente le 02/02/2012 12:08
svp cheikh yerim seck de grace enlevé nous c photo ki sont insencé.merci

12.Posté par jeune fille conciente le 02/02/2012 12:11
la photo de abdoulaye wade je veu dire ne faite pas de campagne svp

13.Posté par free le 02/02/2012 13:25
Ces opposants ne se soucient que de leur intérêt personnel. Ils s'en foutent des populations. Tous ces gens qui sont manipulés dans les manifestations une fois au pouvoir seront dans les oubliettes. Donc la population doit se ressaisir et ne pas suivre ces gens imbus de leur propre personne.

14.Posté par Ali le 02/02/2012 15:02
Chers amis,

ce que ce journalist a dit merite d'etre dit ... Moi en tout cas je ne comprends pas que l on se bat , et que l on nous tue parceque le conseil constitutionel a declare la candidature de WADE recevable et que cette opposition qui est derriere tout cela se met en order pour aller aux elections

Si c'est vrai , cela veut dire deux choses.

Ces hommes politiques n'ont pas de convitions , ne se soucient pas du pays et mettent en avant leurs interets propres devant les interets du peuple.

Qu ils sont incoherent ; parceque en droit si le delibere du CC est entache d'un vice , ce dit vice annule le delibere dans son entier..

Enfin , il snt tellement obnubile par le pouvoir qu ils ne voient plus la realite ; Si Wade a cette emprise sur le CC au point de leur faire declarer une chose aussi inique, alors ils doivent etre sur qu il peut faire declarer ses elections en sa faveur .. Rappeller vous le conseil cosntitutionnel est juge des elections , il valide et annule les proces verbaux , ect....

Donc vous tous qui dites que c'est une strategie intelligente de se battre sur la rue au non de wade ne devrait pas participer aux elections et en emem de se preparer a y aller avec lui , vous me poser un serieux probleme.

Il faut toujours comprende que la seule strategie qui vaille en politique , c'est la strategie dhonnetet et quiconque brisera cet elan unitaire sera le traitre par excellence du senegal .

a bon entendeur salt!!!



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016