Penccüm Niani 2016 : Un gala de lutte traditionnelle doté du drapeau feu Bouna Sémou NIANG a mis fin aux festivités.


La deuxième édition du festival Penccüm Niani aura donc vécu. Pendant trois jours le  passé du Niani a été revisité, sa diversité culturelle étalée. En effet, le colloque scientifique a permis de revenir sur la vie et l’œuvre du parrain mais aussi et surtout de raconter la vraie histoire du “NIANI bagne Na“.
 Elle aura aussi permis aux artisans locaux, avec la chambre de métier d’exposer leur savoir-faire. Pour joindre l’utile à l’agréable, des séances de dépistage gratuit du diabète ont été organisées par le district sanitaire de Koumpentoum. L’agence de la CMU sponsor officiel du festival s’est également saisie de l’opportunité pour sensibiliser les populations à adhérer aux mutuelles.
 La cérémonie officielle présidée par le gouverneur de région, M. El Bouya AMAR, a permis d’étaler à la face du monde le très riche potentiel culturel du royaume du Niani, actuel département de Koumpentoum. Un gala de lutte traditionnelle a été la dernière du festival. Il s’est tenu dans la nuit 31 décembre. Près de cent lutteurs venus des villages de Koumpentoum, mais aussi des autres régions, ont livré un spectacle de très haute facture. Au finish, c’est  MARLEY qui s’emparera du drapeau feu EL Bouna S. NIANG après un combat âprement disputé contre THIASS. Avant de remettre le drapeau au vainqueur, le président du conseil départemental, l’honorable député Oumar SY a vivement remercié toute la population pour leur très forte mobilisation, mais aussi « les sponsors la CMU, le monument de la renaissance, et le site DAKARACTU.COM, qui n’ont ménagé aucun effort... »     
Mercredi 4 Janvier 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :