Pêche-Dong Won au cœur d'une grande nébuleuse : la Compagnie Africaine de Pêche au Sénégal (CAPSEN) veut "sénégaliser" le navire « SOLEVANT » sur une base frauduleuse, des employés utilisés comme "prête-nom", avec 51% des actions...

Le groupe coréen Dong Won accusé il y a quelque temps autant par les Américains que par les Canadiens de pratiques frauduleuses, avait repris la SE-SNCDS (rappelons-le, des mains de l'Etat Sénégalais, qui détenait 51% des parts d'actions de la société nationale des conserveries du Sénégal). Et une grande polémique, qui avait été évoquée par notre rédaction, avait vu le jour pour dénoncer le ravitaillement de cette société privée par l'Etat, via un accord de pêche engagé par ce dernier avec des thoniers-canneurs. Aujourd'hui, Dong Won se fait à nouveau entendre au sujet de malversations concernant son navire « SOLEVANT » appartenant à la société CAPSEN et sénégalisé sur la base d'irrégularités manifestes des dispositions du Code de la pêche et de la loi portant sénégalisation des navires


Pêche-Dong Won au cœur d'une grande nébuleuse : la Compagnie Africaine de Pêche au Sénégal (CAPSEN) veut "sénégaliser" le navire « SOLEVANT » sur une base frauduleuse, des employés utilisés comme "prête-nom", avec 51% des actions...

La grande filiale de pêche de la société Coréenne Dong Won, dont nous avions fait état des irrégularités et malversations qui lui ont valu d'être bannie tant en Amérique qu'au Canada, avait soulevé une grande polémique, étant accusée par l'association nationale des professionnels de la pêche d'une violation flagrante du code de la pêche qui définit les conditions dans lesquelles un navire étranger peut être sénégalisé pour pêcher dans nos eaux territoriales

Aujourd'hui encore, Dong Won, constitue tout un mystère pour l'association nationale des professionnels de la pêche en ce sens que cette filiale coréenne s'est recroquevillée sur elle-même depuis son installation au Sénégal avec la société SCA SA (Société de Conserveries en Afrique S.A) qui ne respecterait aucun engagement donné à l’Etat du Sénégal encore moins à son associé sénégalais dans le cadre de la conserverie. précisément la CAPSEN et le navire SOLEVANT qui demande à être sénégalisé sur la base de fausses déclarations.

Par ailleurs, cette industrie coréenne consacrée à l'exploitation des ressources halieutiques, vient d’être épinglée par la commission des licences du service de la commission sénégalaise des pêches pour avoir bafoué les règles prévalant en matière de sénégalisation d'un navire.

Pour cause, dans son article 90 traitant des conditions d'obtention de l'acte de nationalité des navires de pèche, il est déclaré par le service de régulation sénégalaise que pour obtenir la nationalité, tout navire de pêche doit remplir les conditions suivantes :

-soit appartenir, pour moitié au moins, à des nationaux ou ressortissants d'un pays membre de la CEDEAO.

-soit appartenir pour le tout à une société ayant son siège social au Sénégal ET SON CONTRÔLE, AU SENS DU DROIT COMMUN DES SOCIÉTÉS, est assuré par des nationaux ou ressortissants d'un des pays membres de la CEDEAO.

Afin de contourner ces contraintes juridiques et approvisionner sa filière SCASA, Dong Wong, propriétaire à part entière du navire dénommé SOLEVANT, a trouvé comme subterfuge, pour "sénégaliser" de son navire, d'utiliser des employés de la SCASA comme ...prête-nom.

En effet, en octroyant 51% de ses actions à ses employés, le seul but de la direction de Dong Won était de faire passer ces derniers pour organe de contrôle de la CAPSEN, en leur qualité de détenteurs majoritaires des actions, et ainsi obtenir la sénégalisation légitime du SOLEVANT.

L'affaire, scandaleuse au plus haut point pour une administration aussi pointilleuse que celle sénégalaise, et qui touche un domaine aussi sensible, que la pêche, n'a pas tardé à tomber dans l'oreille de l'autorité compétente. Cette dernière, instruite de tous les contours de cette nébuleuse, a effectué des réserves et le rapport définitif de l’Agence Nationale des Affaires Maritimes (ANAM) est attendu à cet effet.
Dakaractu vous tiendra au courant de toutes les avancées que connaîtra cette affaire...

Dimanche 15 Mars 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :