Passation des marchés publics : Les acteurs de la commande publique du MEDD pour plus de formation

Dans le cadre du renforcement des capacités managerielles et l’institutionnalisation des mécanismes de bonne gouvernance dans les administrations, la Secrétaire générale du Ministère de l’Environnement et du Développement durable (MEDD), Ramatoulaye Dieng Ndiaye, a procédé ce matin à l’ouverture de l’atelier de mise à niveau en marchés publics organisé par la cellule de Passation des marchés. À cette occasion, le partenariat public privé était de mise.


La prise en compte de la bonne gestion administrative, comptable et financière dans le domaine clé de la passation des marchés publics constitue une exigence majeure. Cette annonce est de la secrétaire générale du ministère de l’Environnement et du développement Durable (MEDD), Ramatoulaye Dieng Ndiaye Mme Ndiaye. Selon elle, la commande publique met en jeu des fonds publics dont « la mobilisation doit être guidée par les principes de transparence et de concurrence édictée par le code des marchés publics  en vigueur découlant de la réglementation communautaire en la matière », tout en se focalisant sur l’utilisation des procédures spécifiques telles que les procédures Banque mondiale et Union européenne, BAD entre autres, qui interpellent le champ d’application de la réglementation en matière de commande publique, en travaux, fournitures et services courants et en marchés de consultants. La secrétaire générale du MEDD présidait ce mercredi 5 juillet 2017, un atelier de formation en passation des marchés publics où elle fait savoir qu’il s’inscrit dans un contexte général marqué par la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (Pse) dont le premier et le troisième axe portent respectivement sur des questions liées aux réformes et à la gouvernance. Cet atelier de 03 jours dont l’objectif visé est la mise en niveau, mais également le renforcement de capacité des acteurs de la commande publique dans un contexte marqué par des réformes institutionnelles et réglementaires constantes des marchés publics, est organisé à l’intention des agents intervenant dans le processus de la passation des marchés publics (ou les acteurs de la commande publique du MEDD). Toutefois, l’atelier vise principalement les administrateurs de crédit d’une part et les membres de la commission des marchés et membres de la cellule de passation des marchés ainsi que les contrôleurs internes, COF et Ordonnateur des dépenses, les gestionnaires et comptables, d’autre part.
Spécifiquement, il s’agira de mettre le focus sur les innovations du Code notamment les offres spontanées, les Partenariats publics privés (PPP), les accords-cadres, les marchés à commande et marchés à clientèle, etc. Mais aussi, de maitriser les délais de passation et de contrôle des marchés, tout en essayant de comprendre davantage les  seuils de passation et de contrôle des marchés, afin mieux appréhender les bonnes et mauvaises pratiques en matière de passation des marchés. À l’en croire : « Nous devons nous adapter à la dynamique de gouvernance en cours et développer une gestion axée sur les résultats pour garantir notre efficacité ». Et d’ajouter : « cela passera nécessairement par une bonne connaissance et une appropriation des procédures de passation des marchés ».   
Pour Mamadou Faye,  coordonnateur de la Cellule de passation des marchés (CPM) du MEDD, prenant la parole, a sollicité l’appui des autorités pour le renforcement du Budget Formation afin de prendre en compte le besoin constant en formation et renforcement de capacités des acteurs de la commande publique du MEDD. « J’interpelle les autorités pour un renforcement du budget formation afin de poursuivre le renforcement des capacités des agents », a-t-il conclu.
Jeudi 6 Juillet 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :