Pas d’alliance électorale lors du tête-à-tête d’AJ/PADS avec le PS, vendredi


Pas d’alliance électorale lors du tête-à-tête d’AJ/PADS avec le PS, vendredi
Les opposants Landing Savané d’And Jëf/Parti africain pour le socialisme et la démocratie (AJ/PADS) et Ousmane Tanor Dieng du Parti socialiste (PS) se sont rencontrés vendredi à Dakar, sans toutefois sceller une alliance électorale en perspective de la présidentielle du 26 février prochain.

A la tête d’une délégation de membres d’AJ/PADS, M. Savané a précisé qu’il ne s’est pas engagé avec le PS dans une alliance électorale. ‘’Pour l’instant, nous n’avons pas parlé d’alliance électorale entre nos deux partis. La priorité pour moi, c’est la cohésion des forces qui se battent contre le pouvoir actuel’’, a-t-il expliqué au sortir d’une rencontre avec des militants du PS, dont son secrétaire général Ousmane Tanor Dieng.

‘’Nous avons décidé essentiellement de renforcer nos relations bilatérales, qui ont évolué de façon extrêmement positive lors des dernières années, et de contribuer ensemble à renforcer la lutte commune de l’opposition et du peuple pour la non-candidature du président Wade d’abord et le départ de son régime ensuite’’, a dit Landing Savané.

AJ/PADS et le PS ont ‘’les mêmes fondements idéologiques’’ et mènent ‘’le même combat’’, selon Landing Savané qui annonce des rencontres avec d’autres leaders de partis de l’opposition, après avoir rencontré le président de l’Alliance pour la république (APR-Yakaar) Macky Sall et celui de Rewmi Idrissa Seck. Avec ce dernier, il s’est engagé dans une alliance antifraude, en perspective de l’élection présidentielle du 26 février prochain.

‘’Je cherche à rencontrer les leaders des partis politiques les plus importants, qui sont en course pour la présidentielle. Je pense qu’il faut une coopération des quatre principales forces politiques à savoir Rewmi, l’APR-Yakaar, le PS et l’AFP (Alliance des forces de progrès), pour éviter le naufrage de 2007’’, a souligné le secrétaire général d’AJ/PADS.

Landing Savané n’est pas encore candidat à l’élection présidentielle. ‘’Cela est du ressort du bureau politique d’AJ. Le conseil national va se réunir avant la fin de l’année pour statuer sur cette question. Pour l’instant, les instances de notre parti nous recommandent de discuter avec les autres forces politiques. Et parmi ces derniers, force est de reconnaitre que le PS est un partenaire privilégié’’, a-t-il signalé.

Pour sa part, Ousmane Tanor Dieng s’est réjoui de la démarche de M. Savané consistant à rencontrer les leaders de l’opposition.

‘’Je veux que l’histoire se répète. Car avant 2000, Landing Savané a joué un rôle déterminant, qui a abouti au départ du pouvoir d’Abdou Diouf. Avec d’autres, il est allé chercher Abdoulaye Wade à Paris pour le présenter à l’élection présidentielle. Je souhaite que l’histoire se répète’’, a commenté le secrétaire général du PS.

AJ/PADS était membre de la coalition qui, sous l’égide du Parti démocratique sénégalais (PDS) d’Abdoulaye Wade, a écarté le PS du pouvoir à l’occasion du second tour de l’élection présidentielle du 19 mars 2000.

‘’Je suis d’accord avec Landing Savané qu’Abdoulaye Wade ne peut partir que si l’opposition reste soudée, car notre adversaire commun, c’est le président qui force un troisième mandat’’, a encore dit M. Dieng.

‘’Cette rencontre a permis de montrer que le PS et AJ ont une très large convergence de points de vue politiques’’, a-t-il poursuivi.

( APS )
Vendredi 16 Décembre 2011




1.Posté par babs le 17/12/2011 10:57
Landing Savane peut faire des tournée, il peut rencontrer qui il veut. Cependant il n'a pas le droit de le faire au nom de AND JEF/ PADS. Car ce parti est désormais dirigé par Mamadou Diop Decroix, qui en est l'unique secrétaire général.

2.Posté par bili le 17/12/2011 10:58
Voilà un homme éternel perdant qui se cherche parce que ne sachant plus ou mettre les pieds. C'est un opportuniste qui essaie de tisser partout des semblants coalitions avec les potentiels présidentiables. Il veut juste se faire nommer ministre au cas ou? Mais il perd son temps car tous ces leaders vont perdre.

3.Posté par dev le 17/12/2011 10:58
Landing est un éternel perdant. Il n'a pas de parti il veut juste exister à travers toutes ses rencontre auxquelles il ne croit même pas. Ce gars se fou carrément du Sénégal et des sénégalais, tout ce qui l'intéresse c'est sa propre personne. Il s'est enrichit sur le dos de son parti.

4.Posté par biba le 17/12/2011 10:59
Landing est lamentable. Je l'ai suivi au tribunal l'air abattu criant au complot et comble de surprise je le lis sur Walf grand place dire que le verdict lui était favorable. Cet homme a carrément perdu la raison.

5.Posté par bibi le 17/12/2011 10:59
Comment Landing peut parler de fraude lui qui en 2007 fut le premier candidat à appeler le président Wade pour le féliciter. Tout cela montre l'incohérence de cet homme qui n'a plus aucun crédit aux yeux des sénégalais.

6.Posté par dad le 17/12/2011 11:00
Sincèrement comprendre cet homme est difficile. Il est tellement incohérent que le comprendre relève du miracle. Personne ne sait à quoi il joue. Il clignote à gauche, tourne à droit dans l'unique but de sauvegarder ces propres intérêts et ceux de sa famille.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016