Partage des biens d’héritage et configuration de l’actionnariat de CCBM : Serigne Mboup poursuivi pour les délits de recel successoral, faux, usage de faux et abus de biens sociaux


 Partage des biens d’héritage et configuration de l’actionnariat de CCBM : Serigne Mboup poursuivi pour les délits de recel successoral, faux, usage de faux et abus de biens sociaux
Au moment où nous écrivons ces lignes, les frères Mboup sont toujours à la division des investigations criminelles pour confrontation. Il ressort de cette confrontation que Serigne Mboup qui avait porté plainte contre son frère Moussa Mboup, est aujourd’hui dans de sales draps pour avoir opéré un véritable bouleversement de tout ce qui a été convenu et écrit dans l’héritage de leur père.
Non seulement, il n’a jamais donné aux enfants leurs actions comme convenu, mais pire, il a modifié l’actionnariat du Groupe en réduisant considérablement les actions de chacun. Ainsi Moussa Mboup passe de 15 % à 1,5 %, Makhtar de 10 % à 01 %, Aminata dite Lota de 05 % à 0,5 % et lui Serigne, il s’adjuge plus et passe ainsi de 40 % à 65 %. Il chasse après tous ses frères et sœurs en confisquant leurs actions, en les réduisant à sa plus simple expression sur la base de faux procès-verbaux de Conseil d’administration. Sur ces faux PV, il signe à la place des actionnaires véritables et fait avaliser et légaliser lesdits documents par ses amis notaires qui n’ont pas pris le soin d’authentifier les signatures comme le veut la procédure, en l’espèce. Il a fait du Groupe CCBM, un groupe qui appartient à une seule personne : Serigne Mboup
Joint au téléphone, l’avocat de Moussa Mboup, Me Mbaye Jacques Ndiaye précise « qu’il s’agit d’un conflit entre les héritiers Serigne Mboup et Moussa Mboup, tous deux fils de feu Bara Mboup dont les biens successoraux ont exclusivement permis la création de CCBM, entreprise familiale qui doit être géré dans l’intérêt exclusif des héritiers. Le litige porte sur l’héritage et le partage des biens entre les enfants issus du même lit que Serigne Mboup à qui Moussa Mboup reproche les délits de recel successoral, faux et usage de faux et abus de biens sociaux dans le cadre du partage des biens et notamment dans la répartition du capital qui fonctionne dans une opacité sans précédent. La saisine des tribunaux est en cours pour l’application de la règle qui veut que l’égalité est l’âme du partage ». Pour Me Mbaye Jacques Ndiaye « les auditions en cours à la Dic ont trait à des faits étrangers au véritable litige qui oppose les héritiers dans la mesure où il s’agit d’une plainte fantaisiste dirigée contre Moussa Mboup pour tenter un camouflet »
Joint au téléphone, Serigne Mboup n’a ni nié ni confirmé l’information, nous demandant simplement si nous avions une copie de la plainte. Répondant par la négative, Serigne Mboup d’enchaîner en nous indiquant qu'en tant que journaliste, « nous avions le droit, si nous avons les bons éléments de publier notre article. » 
« C’est une affaire de famille et actuellement c’est moi qui ai porté plainte. Maintenant je ne peux rien dire de plus, sauf si vous avez des éléments clairs. Sinon tout ce qu’ils disent est faux. « S'ils ont des dossiers, ils doivent plutôt aller devant la justice et non en parler à travers la presse», dira-t-il avant de prendre congé de nous... 
 
Lundi 4 Janvier 2016
Dakar actu




1.Posté par fekke le 05/01/2016 12:24
Il ne restait plus que cela pour cette fratrie.
Après avoir fait partir tous les cadres qui ont fait ce groupe de Ibrahima Sow en passant par kouty Fall, Birahim Fall, Moussa Ba, Baye Modou Lo, Aboubacry Thiam, Cheikh Seck, Khadim Diokhane pour ne citer que ceux là, il ne leur reste plus qu'à se dévorer entre eux.
Vivement qu'ils retrouvent leurs esprits pour le grand bien de ce qui leur reste comme personnel.

2.Posté par Tall le 05/01/2016 16:04
Aonzou bilahi mina sheytani rajim.

3.Posté par cisse le 05/01/2016 22:42
et Fatou DIENG son ex , dans tout ça, qui passe pour être à la base de la ,réussite de Serigne MBOUP?



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016