Parité : le Sénégal a ''beaucoup de leçons à donner'' à la France, dit Batolone

Le Sénégal a ‘’beaucoup de leçons à donner’’ à la France par rapport à la présence des femmes à l’Assemblée nationale, a estimé vendredi Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale française, plaidant pour une ‘’coopération parlementaire gagnant-gagnant’’ entre les deux pays.


Parité : le Sénégal a ''beaucoup de leçons à donner'' à la France, dit Batolone
 
‘’J’ai dit à mes collègues parlementaires sénégalais que le Sénégal nous a donnés une grande leçon, celle de la parité, c’est-à-dire celle de permettre mieux qu’en France la présence massive des femmes à l’Assemblée nationale’’, a notamment dit M. Bartolone, en visite au Sénégal depuis jeudi.
 
Le président de l’institution parlementaire de la France a eu une séance de travail avec son homologue sénégalais Moustapha Niasse. Cette rencontre s’est déroulée en présence du président du Groupe Amitié France-Sénégal, Jean-Louis Destans et de l’ambassadeur de la France au Sénégal, Nicolas Normand. Des membres du bureau de l’Assemblée nationale sénégalaise et d’autres officiels y ont pris part.
 
‘’Comme le disait le président François Hollande, je ne viens pas ici pour vous donner des leçons, parce que vous êtes déjà en mesure de nous donner des leçons avec les efforts fantastiques qui ont été faits de votre Assemblée en termes de parité’’, a noté Claude Bartolone devant un parterre de députés dont Modou Diagne Fada et Moustapha Diakhaté, respectivement président du groupe parlementaire de l’opposition et celui de la mouvance présidentielle.
 
Les deux présidents ont aussi évoqué de la nécessité de procéder à des échanges entre les deux institutions pour des besoins en formation. ‘’Nous pouvons échanger dans cet enjeu fondamental qui consiste à donner plus de force à la démocratie parlementaire dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant’’, a dit le parlementaire français.
 
‘’Nous sommes prêts à recevoir en France des parlementaires sénégalais, surtout les femmes et les jeunes pour les aider à maîtriser la technique parlementaire pour qu’ils puissent être à la hauteur de la confiance du peuple’’, a-t-il assuré.
 
‘’Les députés sénégalais ont un bon niveau, mais on ne finit jamais de se former. L’Assemblée, est le berceau de la loi et la gardienne des libertés (…) nous allons voir comment envoyer à Paris des missions parlementaires pour des besoins de formation et d’échanges avec nos collègues français’’, a annoncé pour sa part, Moustapha Niasse.
 
La visite de M. Bartolone entre dans le cadre des cérémonies organisées à Dakar pour célébrer les 100 ans de la naissance du poète martiniquais Aimé Césaire.
 
 
‘’J’ai dit à mes collègues parlementaires sénégalais que le Sénégal nous a donnés une grande leçon, celle de la parité, c’est-à-dire celle de permettre mieux qu’en France la présence massive des femmes à l’Assemblée nationale’’, a notamment dit M. Bartolone, en visite au Sénégal depuis jeudi.
 
Le président de l’institution parlementaire de la France a eu une séance de travail avec son homologue sénégalais Moustapha Niasse. Cette rencontre s’est déroulée en présence du président du Groupe Amitié France-Sénégal, Jean-Louis Destans et de l’ambassadeur de la France au Sénégal, Nicolas Normand. Des membres du bureau de l’Assemblée nationale sénégalaise et d’autres officiels y ont pris part.
 
‘’Comme le disait le président François Hollande, je ne viens pas ici pour vous donner des leçons, parce que vous êtes déjà en mesure de nous donner des leçons avec les efforts fantastiques qui ont été faits de votre Assemblée en termes de parité’’, a noté Claude Bartolone devant un parterre de députés dont Modou Diagne Fada et Moustapha Diakhaté, respectivement président du groupe parlementaire de l’opposition et celui de la mouvance présidentielle.
 
Les deux présidents ont aussi évoqué de la nécessité de procéder à des échanges entre les deux institutions pour des besoins en formation. ‘’Nous pouvons échanger dans cet enjeu fondamental qui consiste à donner plus de force à la démocratie parlementaire dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant’’, a dit le parlementaire français.
 
‘’Nous sommes prêts à recevoir en France des parlementaires sénégalais, surtout les femmes et les jeunes pour les aider à maîtriser la technique parlementaire pour qu’ils puissent être à la hauteur de la confiance du peuple’’, a-t-il assuré.
 
‘’Les députés sénégalais ont un bon niveau, mais on ne finit jamais de se former. L’Assemblée, est le berceau de la loi et la gardienne des libertés (…) nous allons voir comment envoyer à Paris des missions parlementaires pour des besoins de formation et d’échanges avec nos collègues français’’, a annoncé pour sa part, Moustapha Niasse.
 
La visite de M. Bartolone entre dans le cadre des cérémonies organisées à Dakar pour célébrer les 100 ans de la naissance du poète martiniquais Aimé Césaire.

Aps
Vendredi 22 Mars 2013




1.Posté par diallo le 23/03/2013 08:45
arretez de nous flatter et infantiliser
vous savez tres bien que la parité sénégalaise est faite
avec excés,sans réflexion
c'est la femme du roi Wade qui la voulu et imposé
résultat nous avons à lassemblée des femmes qui comprennent
rien au détruiment dhommes qui aurait pu apporter plus

2.Posté par mayléne niou ! la paix! le 23/03/2013 11:00
fichez nous la paix! cette situation signifie tt simplement que vous n'appliquez pas ce que vs professez, que vs n 'y croyez pas, pas du tout. d'ailleurs cette loi est anti-démocratique: on doit pouvoir élire celui ou celle qu'on veut, et ce à tout poste. pourquoi n'a-t-on pas encore eu de Présidente en France?



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016