Paris : un militaire ouvre le feu après avoir été attaqué, le Louvre évacué


Un militaire de l’opération Sentinelle a ouvert le feu, vendredi 3 février vers 9 h 45, sur un homme au Carrousel du Louvre, le centre commercial souterrain près de l’entrée du musée, ont indiqué des sources policières.

Selon nos informations, un homme muni de deux machettes s’est attaqué à une patrouille sur le site du Louvre, en se jetant sur un soldat et en criant « Allah Akbar ». Il a blessé un des militaires aux avant-bras. Le « binôme » de ce soldat a riposté en tirant sur l’agresseur « cinq balles », selon le préfet de police, Michel Cadot, qui a précisé que l’assaillant est « conscient et blessé au ventre ». L’agresseur portait deux sacs à dos, mais aucun explosif n’a été retrouvé, a-t-il ajouté.

Une personne interpellée

A priori l’agresseur du Carrousel du Louvre était seul mais une autre personne a été interpellée, a fait savoir le préfet. Les propos tenus par l’agresseur laissent entendre qu’il voulait mener son attaque « dans un cadre terroriste », a ajouté M. Cadot lors d’un point presse : « Je pense qu’il s’agit d’une attaque d’une personne qui avait une volonté d’agresser évidemment, qui était directement menaçante et qui proférait des propos laissant penser qu’elle souhaitait le faire dans un cadre terroriste. »

Le premier ministre, Bernard Cazeneuve, a déclaré qu’il s’agissait « visiblement » d’une « attaque à caractère terroriste ».

Le ministre de l’intérieur, Bruno Le Roux, va écourter son déplacement en Dordogne pour présider en début d’après-midi une réunion de travail avec les directeurs concernés par cet événement, place Beauvau. Le ministre salue dans un communiqué « le sang-froid et le professionnalisme des militaires et des policiers qui ont permis de neutraliser immédiatement l’individu armé ».

Aucun blessé n’est à déplorer dans la foule selon les premiers éléments. La zone du Louvre a été évacuée et entièrement bloquée par les forces de sécurité. Le parquet et la brigade criminelle de Paris sont sur place. La station de métro Palais Royal-Musée du Louvre est fermée au public sur les lignes 1 et 7. Les quelque 250 visiteurs qui étaient présents à l’intérieur du Louvre ont été confinés dans plusieurs salles du musée, indique M. Cadot. Ils seront bientôt évacués « par petits groupes ».

Le parquet antiterroriste se saisit de l’enquête

La section antiterroriste du parquet de Paris ouvre une enquête en flagrance du chef de tentatives d’assassinats aggravées en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle. Les investigations sont confiées à la section antiterroriste de la brigade criminelle de la police judiciaire de Paris (SAT) et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), annonce dans un communiqué le procureur de la République de Paris, François Molins.

La France a été placée sous le régime exceptionnel de l’état d’urgence depuis les attentats de novembre 2015 (130 morts) à Paris et des militaires patrouillent quotidiennement les rues de la capitale et les sites touristiques. Frappée deux fois en 2015 par des attentats djihadistes sans précédent, la France vit depuis dans la crainte de nouvelles attaques en dépit d’un dispositif sécuritaire drastiquement renforcé.
Vendredi 3 Février 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :