Parcelles - Attaqué après avoir été désigné patron de l’Apr à Dakar : Amadou Bâ défendu par ses proches

Depuis l’annonce de sa désignation comme patron du parti au pouvoir à Dakar, Amadou essuie des critiques de certains de ses camarades. Aux Parcelles Assainies où il milite, le coordonnateur de Bby communal a des soutiens.


L’annonce du choix porté sur Amadou Bâ pour diriger l’Apr de Dakar et affronter Khalifa Sall continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. Des responsables du parti au pouvoir sont montés au créneau, jeudi, lors de la 2e édition de remise d’équipements sportifs aux 25 Asc des Parcelles Assainies, offerts par le ministre de l’Economie, des finances et du plan pour défendre ce dernier. Ce, après des sorties de certains de leurs camarades qui y voient un choix «illégitime». Le lutteur Khadim Gadiaga a été le premier à bander les muscles : «Amadou Bâ n’est pas dans des querelles de leadership ni de positionnement. Il leur répondra par le travail. C’est un homme qui parle peu et qui travaille beaucoup», s’est contenté de dire le conseiller municipal et représentant du ministre qui n’a pas pu honorer de sa présence à cette cérémonie à cause d’un «voyage». A sa suite, Mamadou Guèye, coordonnateur de l’Apr à l’Unité 7, va plus loin. «Le ministre Amadou Bâ est l’homme de la situation. Il l’a prouvé avec le référendum par une victoire éclatante aux Parcelles Assainies. Nous en sommes à 417 conseillers pour l’élection au Haut conseil des collectivités locales (Hct)», jubile-t-il, en présence de Abass Bâ, frère du ministre de l’Economie. Tout en se félicitant du travail abattu par le maire de Yoff, M. Guèye invite les militants de l’Apr à taire leurs querelles. Il a par la même occasion appelé le Président Macky Sall à créer les conditions d’un «duo Amadou Bâ-Abdoulaye Diouf Sarr pour reprendre Dakar des mains de Khalifa Sall lors des prochaines Locales». 
Le responsable des jeunes de l’Apr communale, Raymond Kaly, à son tour, trouve que le coordonnateur de Bby aux Parcelles Assainies incarne «le meilleur profil» pour être à la tête du parti dans la capitale. «C’est un fédérateur. Amadou Bâ aime travailler en équipe. Ce qu’il a réussi à faire en si peu de temps, aucun responsable politique n’a pu le faire», soutient-il.

Le Quotidien
Samedi 1 Octobre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :