Par ma voix, le département de Pikine appelle le Président Macky SALL à la rescousse


Le département de Pikine tire profit du PSE dans ses différents axes et avec ses différentes composantes. Fort justement, c’est parce que nous désirons que les retombées du PSE se poursuivent que nous appelons les responsables de l’APR de Pikine au calme et sollicitons une rencontre avec vous Monsieur le Président Macky SALL.
Vous êtes aujourd’hui le seul à pouvoir apaiser et réconcilier les esprits en échangeant avec les différents responsables adultes, jeunes et sages du département et ce sera certainement l’occasion, pour vous, de proposer au département de Pikine votre cahier de charges pour les prochaines élections présidentielles que nous voulons gagner au 1er tour, avec un seuil minimal de 51% des voix.
Or ce n’est certainement pas avec le faible taux de 35% obtenus par la coalition BBY aux élections législatives du 30 juillet 2017 mais représentant, cependant, une contribution de 25 000 dans le décompte national, que nous comptons vous réélire Monsieur le Président.  Nous avons un retard d’au moins 16 points pour franchir ledit seuil de 51%, nécessaire pour vous faire élire en 2019, dans le département de Pikine avec plus de 60 000 voix. Nous avons une idée claire des stratégies qu’il faut mettre en place pour obtenir ce résultat même si nous sommes conscients que la situation qui prévaut actuellement joue en notre défaveur.
On sait tous que c’est le département de Pikine qui fait gagner la région de Dakar et que cette région renferme, à elle seule, les 2/ 3 de l’électorat du Sénégal, hors diaspora.
En effet, ce n’est pas une impression que rien ne va plus du tout dans le département de Pikine depuis le 30 juillet 2017, date à laquelle se sont tenues les élections législatives, gagnées par la coalition BBY. C’est bien un fait !
Il suffit, pour cela, de faire le bilan des sorties médiatiques acerbes, notées un peu partout, après la proclamation des résultats des élections législatives, pour se rendre compte de la gravité de la situation dans laquelle est plongée le 1er département électoral du Sénégal. Ces sorties médiatiques dans les réseaux sociaux, les presses écrite et parlée ne sont, en réalité, que les signaux visibles d’un gros iceberg mais le mal est bien plus profond car il se traduit par cette grande inertie que d’aucuns, dans le parti, ont qualifié de  « silence assourdissant de Pikine » et de « …terreau de toutes les frustrations ».
Quelles en sont les causes, les raisons avérées ou supposées? Peu importe.  
Par contre, ce qui importe c’est que nous responsables de l’APR, tête de file de la coalition BBY, ayons une vision prospective et que nous comprenions les enjeux qui se profilent devant nous, dans un an et demi, ou dans quelques mois, devrais-je plutôt dire. Il ne s’agit que de travailler pour conserver le pouvoir afin d’asseoir, de manière irrévocable et définitive,  ce plan dénommé, Plan Sénégal émergent, horizon 2035, conçu par un Sénégalais pour le Sénégal.
Encore une fois, nos petites personnes importent peu !
Oumar SOW
Leader politique
Pikine/Djiddah Thiaroye Kao
 
Mercredi 25 Octobre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :