Pape Samba Mboup très en colère contre Farba Senghor : « il a écrit une lettre au Président Wade pour lui raconter des contrevérités. J’assume tous mes propos sur la marche du Pds. Qu’il ne me pousse pas à la radicalisation »


Pape Samba Mboup très en colère contre Farba Senghor : « il a écrit une lettre au Président Wade pour lui raconter des contrevérités. J’assume tous mes propos sur la marche du Pds. Qu’il ne me pousse pas à la radicalisation »

Pape Samba Mboup très en colère contre Farba Senghor : « il a écrit une lettre au Président Wade pour lui raconter des contrevérités. J’assume tous mes propos sur la marche du Pds. Qu’il ne me pousse pas à la radicalisation »

L’ancien ministre et chargé de la propagande du Parti démocratique sénégalais, Farba Senghor, est averti. L’ex-Chef de Cabinet de l’ancien Président de la République, Abdoulaye Wade, s’est fâché tout rouge contre lui et n’entend pas l’avertir par deux fois.

En effet, Pape Samba Mboup étouffe de nervosité contre son camarde libéral, « coupable », dit-il, de s’être fendu d’une correspondance, dans laquelle il dit, mensongèrement, à Me Abdoulaye Wade que « Pape Samba Mboup regrette les propos qu’il a récemment tenus dans les colonnes du journal L’As ».

Poursuivant, l’ex-Chef du Cabinet de Me Abdoulaye Wade, joint par téléphone par Actusen.com, de dire : « non seulement Farba Senghor a raconté des contrevérités au sujet de cette lettre adressée au Président Wade, dont ampliation a été faite à Karim Wade et Me Madické Niang, mais aussi, il a poussé le bouchon trop loin.

Et ce, en faisant croire au Président Wade que c’est pour me racheter que je suis en train de faire une tournée politique au Sud du Sénégal, aux fins de remobiliser les troupes ». Or, fait noter Pape Samba Mboup, c’est faux, archi-faux !

« Je réfute les propos de Farba Senghor contenus dans cette lettre et je persiste et signe qu’aujourd’hui plus qu’hier je maintiens tout ce que j’ai récemment déclaré dans L’As, au sujet de la marche du Pds »

Pape Samba Mboup d’embrayer en ces termes : « je réfute les propos de Farba Senghor contenus dans cette lettre et je persiste et signe qu’aujourd’hui plus qu’hier je maintiens tout ce que j’ai récemment déclaré dans L’As ».

Selon Pape Samba Mboup, « Farba Senghor a, de manière nombriliste se mettre dans la peau de celui qui devrait me réconcilier avec le Président Wade. Mais j’estime qu’il est trop prétentieux, car s’il y avait problème entre le Président Wade et moi et que je devais me réconcilier avec lui, Farba Senghor serait trop petit pour que je passe par lui ».

Alors, « que Farba Senghor sache que j’assume mes propos et qu’il ne me pousse pas à la radicalisation », avertit l’ancien Chef de Cabinet du prédécesseur de Macky Sall au Palais. Pape Samba Mboup de renchérir :  « il (Ndlr : Farba Senghor) a toujours eu à mettre en mal le Président Wade avec ses proches. Mais je le préviens… ». 

Retour sur les vérités crues de Pape Samba Mboup à l’endroit des Wade

Dans une interview avec nos confrères du journal L’As, Pape Samba Mboup s’était fendu de vérités absolument crues. Dont voici certains morceaux : « les dirigeants du Pds qui sont à Dakar ne peuvent prendre aucune décision.

Ils ne prennent aucune initiative sans l’aval de Versailles ou de Doha. Et ceci est malheureux les responsables qui sont là sont juste des faire-valoir. Abdoulaye Wade a nommé des responsables, mais ces derniers ne peuvent même pas prendre la plus petite décision.

Même pour mettre une virgule, ils sont obligés d’appeler Paris, Versailles et Doha pour demander où mettre la virgule. Actuellement, les militants du Parti démocratique sénégalais sont orphelins, car notre secrétaire général est à Versailles, notre candidat est à Doha. Nous avons l’impression d’être dans une armée mexicaine, chacun fait ce qu’il veut, tout le monde est responsable.

Aucune structure ne fonctionne, sauf la fédération de Paris. Mais à Dakar, rien ne bouge parce que les gens ne peuvent rien faire sans se référer à Versailles ou à Doha. Oumar Sarr est un coordonnateur fantoche.

Il faut un plan B pour la prochaine présidentielle. Les militants doivent reprendre le parti en main et le reconstruire Toutes les décisions du Pds viennent de Versailles et de Doha.

Actusen.com
Mardi 4 Octobre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :