Pape Ndiaye Souaré, défenseur des Lions : « Je vais revenir très fort »

Ayant commencé à courir depuis mai 2017 après son grave accident subi en septembre 2016, Pape Ndiaye Souaré, qui a déployé beaucoup d’énergie pour sa rééducation, entrevoit avec sérénité l’ouverture de la saison 2017-2018.


Pape Ndiaye Souaré, défenseur des Lions : « Je vais revenir très fort »

Le dimanche 11 septembre 2016 en fin de matinée, beaucoup de personnes se rappelaient des attentats de la même date qui frappaient les Etats-Unis en 2003. Le 11 septembre est aussi une histoire sombre pour un joueur sénégalais : Pape Ndiaye Souaré. La police de Londres venait de recevoir un coup de fil concernant un accident d’une rare violence qui venait de se produire impliquant une voiture Mercedes noire de type M4. On ne pensait pas que dedans, il y avait un visage connu sur les pelouses de la Premier League. Il fallait découper sur le toit pour extraire l’arrière gauche des Lions qui sera héliporté à l’hôpital.

Heureusement, son pronostic vital n’était pas engagé. Revenu dans les salles de musculation et les terrains d’entraînement au mois d’avril, aujourd’hui, loin des meilleurs souvenirs, l’international sénégalais a une revanche à prendre, la saison prochaine. Non seulement pour rattraper le temps perdu mais aussi rendre l’ascenseur à son club Crystal Palace qui l’a beaucoup soutenu durant cette tragédie. Souaré admet qu’il ne ressent plus aucune douleur, pas de séquelles trainées. «C’est sympa d’être de retour à nouveau dans l’équipe», s’est-il réjoui dans eagles.cpfc.co.uk. «Ce qui est amusant, c’est que les joueurs vont sortir de la salle de gym, et toi tu y restes pour encore plus travailler. Je veux travailler pour revenir très fort comme mes coéquipiers», sourit l’ancien joueur de Lille.

Retour à la raison

On pense que rien ne peut arriver aux footballeurs. Le décès de Cheikh Tioté est venu rappeler à tous ces adeptes des bling bling, des strasses et paillettes que nul n’est éternel. Pape Ndiaye Souaré, lui, s’est rendu compte de son vécu quand sa vie a failli basculer un soir du 11 septembre 2016. «Ce qui m’est arrivé peut arriver à n’importe qui. Je ne suis pas au-dessus des personnes. Cet accident m’a changé, il m’a donné une expérience de vie. Lorsqu’on est un joueur de football, on pense que rien ne vous arrive, alors c’est dans ces genres de situation que tu apprends. Et c’est une leçon pour tous les joueurs», philosophe l’ancien défenseur de Reims. Et de se rappeler : «Quand je ne pouvais pas déplacer ma jambe, je m’étais dit que c’était quelque chose de sérieux. Je remercie Dieu et les premiers secours qui sont venus vers moi pour me parler pendant que j’attendais l’ambulance.»


Stades

 

Mardi 20 Juin 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :