Pape Diouf, ancien Pdt de l'OM : " A Monaco, Diao Baldé y gagnerait plus de visibilité "


Pape Diouf, ancien Pdt de l'OM :  " A Monaco, Diao Baldé y gagnerait plus de visibilité "
Si l'on en croit l'ancien président de l'Olympique de Marseille, Pape Diouf,  Monaco peut représenter une formidable rampe de lancement pour Diao Baldé Keïta, qui s'est engagé jusqu'en 2022 avec les monégasques. " À Monaco, Diao Baldé y gagnerait plus de visibilité par rapport au Sénégal. Beaucoup plus s'il s'impose au sein de l'équipe monégasque, scrutée dans l'Europe entière", a fait savoir Pape Diouf dans les colonnes du journal Stades. Parlant des transferts de Neymar et Mbappé, le footeux estime que le Paris Saint-Germain (PSG) a battu tous les records de l'actuel marché des transferts. Il en veut pour preuve l'arrivée du brésilien, mais aussi du jeune franco-camerounais. "Le marché français, voire européen, est dominé par l'empreinte très forte du PSG. Le club parisien a battu tous les records, même ceux qui étaient inimaginables, contraignant du coup le Barça à surenchérir pour obtenir la signature de Dembélé. À cette situation inédite, il faut y voir la volonté du Qatar, actionnaire d'État du PSG (une première dans les annales) de déplacer ailleurs et à son avantage, les problèmes géopolitiques et diplomatiques qu'il connaît dans la région. C'est donc un peu le foot au secours d'une situation internationale bigrement compliquée. 

Pour la Ligue 1, la venue en France de Neymar est évidemment une très bonne chose. Cette venue contribue non seulement à remplir les stades, cela donne encore plus de crédit à la compétition française", se félicite le marseillais. Sur les chances du PSG de gagner le Champion's League, avec Neymar, Pape Diouf reconnaît : "Ça c'est une autre histoire". 
"On peut bien sûr comprendre les appréhensions de Jean Michel Aulas. Dans l'histoire du football, c'est la 1ère fois qu'on a affaire à un actionnariat d'État qui peut mieux cacher ses desseins. Le Fair-play financier n'est qu'un vocable, qui sert à faire bonne conscience. La preuve, malgré ce pseudo Fair-play, Paris est sur le point de faire signer Mbappé. C'est tout l'édifice qui menace de s'écrouler. Il faut dire aussi qu'on pouvait trouver plus pervers que de grands clubs européens, qui n'étaient pas toujours dans la légalité", estime l'ancien président de l'Olympique de Marseille. 
Mercredi 30 Août 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :