Pape Diop à Macky : « le diktat des pays développés doit être banni au Sénégal »

L’arrestation et le placement sous mandat de dépôt de l’ancien chef d’Etat tchadien, Hissène Habré par la Commission d’instruction près des Chambres Africaines Extraordinaires, continuent de faire couler beaucoup d’encre et de salives. L’ex-président du défunt Sénat et leader du parti Convergence démocratique Bokk Guiss Guiss se dit «outré par la manière dont M. Habré a été cueilli chez lui.» Pour lui, «le diktat des pays développés doit être banni au Sénégal.»


Pape Diop à Macky : « le diktat des pays développés doit être banni au Sénégal »
DAKARACTU.COM « Le régime actuel n’a jamais respecté la décision de la Cedeao sur l’interdiction de déplacement de Karim Wade et Cie. Donc, je crois que le diktat des pays développés doit être banni au Sénégal. Habré a d’abord été incriminé par l’Union européenne, puis la Belgique et les Etats-Unis. Nous devons refuser le diktat de ces pays-là et apprendre à nous prendre en charge. Notre devenir ne dépend pas de ces pays, mais de nous-mêmes!» martèle Pape Diop.

Par ailleurs, tout en dénonçant les conditions d’arrestation de l’ancien chef d’Etat tchadien qui vit au Sénégal depuis 1990, Pape Diop laisse entendre que «le Sénégal est un pays de droit, un pays où il est inconcevable que la violence soit érigée en mode de gestion du pouvoir.» C’était en marge du Comité directeur de son parti Convergence démocratique Bokk Guiss Guiss tenu hier jeudi, selon « L'As ». 




Vendredi 5 Juillet 2013
Notez


Dans la même rubrique :