Papa Abdoulaye Seck, ministre de l’Agriculture : «Sous peu, l’Afrique exportera son excédent de riz vers l’Asie»

Sous peu, l’Afrique va exporter ses excédents en production de riz vers l’Asie. C’est la forte conviction du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Papa Abdoulaye Seck


Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural estime que, sous peu, l’Afrique va exporter ses excédents riz vers l’Asie. Papa Abdoulaye Scek qui s’exprimait, hier, lors d’un Forum présidé par l’ancien Directeur général de la Fao, Jacques Diouf, en marge de la Conférence de haut niveau de la Banque africaine de développement (Bad), est d’autant plus optimiste que, selon lui, «il y a tellement de programmes d’autosuffisance en riz dans la sous-région. Tous les pays ont comme objectif d’avoir un surplus à exporter chez les voisins. Certains se posent la question : qui va acheter si tous sont autosuffisants ? ».
Mais, dit-il, «il n’y a pas de problème à cela. Le riz, nous allons l’exporter en Asie qui voit plusieurs de ses pays figurer sur la liste des pays importateurs de riz. Il est possible de le faire.»
Pour le ministre sénégalais de l’Agriculture, «en Asie, il y a de moins en moins de terres et d’eau dévolues à la riziculture. Il y a beaucoup de terres qui sont orientées à des fins industrielles ou d’habitation à cause de la poussée démographique.»
A noter que cette Conférence de haut niveau qui s’est étalée sur trois jours sera clôturée ce vendredi par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne.
 
Vendredi 23 Octobre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :