«Panama papers» : Le vrai faux démenti de Aliko Dangoté

A la suite des premières informations ayant fuité sur les «Panama papers», Dangoté Cement, contrôlée par la première fortune africaine, avait fait une sortie pour démentir l’implication de ce dernier dans ce scandale mondial. L’affaire pouvait s’arrêter là si les fichiers consultés par Libération n’attestaient pas que cette mise au point, visant à laver Aliko Dangoté, est fabriquée.


A la suite des «Panama papers», des médias avaient cité la première fortune africaine Aliko Dangoté comme étant lié à des sociétés offshore montées par le cabinet Mossack Fonseca secoué par un scandale mondial après la fuite de documents internes. Dangote Cement, contrôlée par l’homme d’affaires nigérian, avait fait une sortie dans ‘’Jeune Afrique’’ pour prétendre démentir les informations qui ternissaient quelque part l’image du ‘’très sérieux’’ Aliko Dangoté. Pourtant, les fichiers obtenus par Libération montrent que la première fortune africaine est bel et bien lié à deux sociétés offshore, pour ne pas dire que Dangote Cement a braqué la vérité.
En effet, selon les fichiers du cabinet Mossack Fonseca, Aliko Dangoté est le bénéficiaire économique de deux entités offshore montées entre 2003 et 2005. Ce dernier contrôle, depuis le Nigeria, Ovlas Trading Sa, immatriculée dans le paradis fiscal de Niue. Mais aussi Petrowest Sa, immatriculée dans les Îles Seychelles depuis sa création à la date du 26 janvier 2005.
Il faut noter que bien avant ces «Panama papers», Dangoté avait été foudroyé par les «Swissleaks» qui ont révélé au monde entier un vaste système de fraude fiscale vers la Suisse. ‘’Le Monde’’ écrivait, en révélant les faits, l’homme aujourd’hui le plus riche d’Afrique apparaît brièvement dans les fichiers HSBC.
Né en 1957 à Kano, il a détenu un compte à HSBC Genève entre juillet 2003 et août 2004, rattaché à une adresse domiciliée dans les îles Vierges britanniques pour la société Development Projects Corporation. Aucun montant n’est indiqué pour celui qui est aujourd’hui crédité d’une fortune de 21,6 milliards de dollars, 23e fortune mondiale.
Vendredi 13 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :