Pad: Parfum de scandale autour du marché des travaux d'entretien des installations ferroviaires.


Pad: Parfum de scandale autour du marché des travaux d'entretien des installations ferroviaires.
DAKARACTU.COM  Le Port autonome de Dakar (Pad) avait décidé du sort des travaux d'entretien courant des installations ferroviaires sur l'emprise portuaire. La commission du Port avait en effet décidé d'attribuer le marché à la Sarl Ges. Cette société n'est qu'un faussaire, comme l'a du reste confirmé le journal Libération. C'est l'Autorité de régulation des marchés publics (Armp) qui a soulevé "le lièvre". Elle a même pris la décision de casser l'attribution et d'exclure Ges de tous les marchés du Sénégal et de l'Uemoa lui reprochant d'avoir produit en 2009 une fausse attestation. Cette dernière qui portait le nom et la signature de la Société d'exploitation ferroviaire des Industries chimiques du Sénégal (Sefics) a été dénoncée par la suite ; la Sefics affirmant ignorer complètement l'existence de ce document.
Bien mal acquis, normalement, ne profite jamais... Reste à savoir comment le Port a pu attribuer un marché aussi stratégique dans des conditions aussi légères. Qui sont les complices internes de cette arnaque ? Nous y reviendrons. 
Dimanche 4 Décembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016