PV des auditions de Thione Seck : Pourquoi le leader du « Raam Dan » est mouillé jusqu’au cou


PV des auditions de Thione Seck : Pourquoi le leader du « Raam Dan » est mouillé jusqu’au cou
A la lecture des procès-verbaux des enquêteurs dans l’affaire Thione Seck et son complice Alaye Djitéye, il ressort le constat manifeste que le chanteur était le destinataire du colis contenant les faux billets et qu’il était dans une démarche de contrefaire des signes monétaires ayant cours.
Voici un des rapports d’enquête mis à notre disposition.
« La section de recherches de la gendarmerie a été saisie d’un renseignement faisant état d’un réseau interne de trafic de faux billets de banque dans l’agglomération de Dakar. La source d’ajouter qu’à ce titre une remise de faux billets devait avoir lieu le 27 Mai 2015 à la station Elton sise au pied de l’échangeur de la VDN avant le Cices. La même source de terminer par préciser que le nommé Thione Seck bien connu dans le milieu de la musique serait le destinataire du colis contenant les faux billets et il se pourrait que lui-même vienne le chercher.
Le 27 mai 2015, vers 11 heures, une équipe d’observation et de surveillance de la section de Recherches était déployée aux alentours du domicile de Thione SECK à Ouest Foire. Quelques minutes après notre mise en place, monsieur Thione SECK est arrivé au niveau de la station ELTON à bord d’un véhicule 4X4 de couleur noire. Il est descendu de sa voiture et s’est dirigé vers un véhicule 4X4 de couleur blanche qui l’attendait sur les lieux. Il a remis aux deux individus à bord un sac noir avant de repartir.
(…) Chez Thione Ballago SECK, une perquisition y a été effectuée et un sac contenant quarante-trois paquets emballés avec un papier transparent portant des impressions de billet de cent euros a été découvert et saisis en plus d’une somme de vingt-sept millions de FCFA (27.000.000) qui était dans une sacoche. Il a été également retrouvé dans un coffre-fort une somme de cinq millions neuf cent un mille deux cent cinquante FCFA. A notre arrivée, nous avons été reçu par Thione SECK qui se trouvait dans son salon en train de suivre la télé. Après lui avoir indiqué l’objet de notre visite, il a été interpellé sur ses rapports avec DJITEYE. Il soutient n’avoir jamais vu ce dernier qu’il ne connait pas. Après avoir rappelé qu’Alaye DJITEYE s’était présenté à son domicile il y avait à peine 02 heures, il restait dans sa position, ignorant tout concernant Alaye DJITEYE. Ainsi nous l'avons informé que nous allons effectuer une perquisition dans son domicile. Dès qu’il a été informé de notre visite, Thione Ballago SECK est parti s’asseoir sur un sac qu’il tentait de dissimuler. Il ne se lèvera que sur forte insistance des gendarmes pour permettre de continuer les recherches. Il a été découvert que le sac sur lequel il était assis contenait de faux billets de banque en euro.
Interpellé sur l’origine de cette somme, il tergiverse et affirme que celle-ci, d’une valeur de cinquante millions (50 000 000) selon lui, constitue une avance de 50% sur le paiement d’une série de concerts que son groupe de musique le « Raam Daan » devait honorer en Europe.
Entendu le 28.05.2015 sur la provenance de faux billets trouvés dans son salon, Thione SECK déclare avoir reçu cette somme d‘un certain Joachim CISSE, un gambien représentant une structure dénommée « Gambian new vision » qui lui avait proposé une tournée européenne de 06 mois 15 jours avec 105 concerts. Il soutient avoir reçu des coupures de 100 euros bien emballés dans des sachets en plastique. Il reconnait n’avoir ni ouvert, ni désemballé ni déchargé une aussi importante somme d’argent qu’il estime à 50.000.000 d’euros,
La légèreté qui entoure cette remise, l’impossibilité pour Thione SECK de donner les coordonnées de Joachim CISSE, de la structure « Gambian new vision » et de présenter un contrat justifiant l’acompte qu’il a reçu s’ajoutant au fait qu’il ignore que c’était des faux billets alors qu’il s’apprêtait à jeter les deux billets qu’il avait récupérés dans le sac et gardés dans sa poche au cours de la perquisition, confortent les faits qui lui sont reprochés. Ceci atteste que Thione SECK était dans une démarche de contrefaire des signes monétaires ayant cours. Des coupures de 100 euros (papiers verts) équivalant à un montant estimé à 50.000. 00 d’euros atteste que Thione SECK avait l’intention de contrefaire des signes monétaires et que la résolution d’agir était prouvée par la détention secrète de ces coupures. Son projet n’a pas abouti et a été suspendu par la perquisition et saisie effectuées chez lui par les gendarmes qui l'ont empêché d’accomplir son acte. De ce fait, Thione SECK se rend coupable des faits de tentative de contrefaçon de signes monétaires ayant cours légal. » 
 
Jeudi 11 Juin 2015
Dakar actu





Dans la même rubrique :