PROJET DE RÉVISION DE LA CONSTITUTION : « L’opposition doit adopter une position républicaine, en lieu et place d’une position politicienne » (Zahra Iyane Thiam Diop)


Quelques semaines après l’avis du Conseil constitutionnel sur le mandat présidentiel, les réactions se poursuivent. Les responsables politiques des SICAP, toutes obédiences confondues sont, à leur tour monté au créneau pour éclairer la lanterne des sénégalais sur les 15 points de la réforme institutionnelle. Une rencontre de partage sur les réformes institutionnelles a été organisée ce mercredi 24 février 2015, sous la houlette de Mme Zahra Iyane Thiam, Ministre conseiller auprès du chef de l’Etat. L’objectif visé à travers la réunion était surtout de partager entre acteurs sur les quinze (15) points qui englobe le « Projet de réforme institutionnelle ».
Si on se fie aux propos du Ministre conseiller, Mme Zahra Iyane Thiam Diop, ce projet de révision de la constitution doit faire l’objet d’une mise au point claire au profit des populations sénégalaises. Sur la même lancée elle poursuit : « le président de la République a, dès son accession à la magistrature suprême, affirmé sa volonté de promouvoir des réformes visant à moderniser le régime politique, à renforcer la bonne gouvernance ainsi qu’à consolider l’Etat de droit et la démocratie ».
Sur ce, elle estime que le débat doit être axé sur l’essentiel, c’est à dire au delà du point relatif à la réduction du mandat, comprendre les quatorze (14) points lesquels, de surcroît s’enracinent dans notre patrimoine politique national et apportent, dans le temps, des innovations importantes. "Il urge ainsi que l’opinion comprenne le but exact du projet, car il n'appartient ni au chef de l’Etat, ni aux politiques, mais juste aux populations sénégalaises en particulier, et aux générations futures en général", a indiqué le ministre conseiller Mme Zahra Iyane Thiam Diop.
Cette dernière s’indigne toutefois contre la démarche employée par les opposants. Selon elle, ces derniers qui ont fini d’amener le débat à  un niveau fâcheux, devraient plutôt adopter une posture républicaine, et taire leurs positions politiciennes.
Jeudi 25 Février 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :