PRODAC : Bizarrerie autour du démarrage du programme Green 2000


Il se passe des choses au sein du Programme national des domaines agricoles (PRODAC) dont le coordinateur a sauté lors de la dernière rencontre du Conseil des ministres. Selon nos informations, les travaux d’envergure annoncés en grandes pompes par la compagnie israélienne (tiens, tiens !) Green 2000 n’ont pas encore démarré. Et c’est la direction du projet elle-même qui en a fait l’aveu en sollicitant l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) pour disposer d’une commission de marché et d’une cellule de passation. Une affaire sur laquelle nous reviendrons.
Ce qui est troublant, c’est que le PRODAC avait insisté sur l’expertise « unique » de Green 2000 histoire d’obtenir de l’ARMP la signature du marché par entente directe. Le PRODAC avait tellement bien argumenté sa requête que les juges des marchés publics ont donné leur feu vert. On était le 15 juillet 2015 et presque deux ans après «touss», «nada» alors que la compagnie israélienne avait promis de livrer les premiers Domaines agricoles communautaires (DAC) dans un délai de moins de... huit mois.
Mardi 10 Janvier 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :