PROCUREUR SPÉCIAL PRÈS LA CREI : Abdoulaye Diagne, le nouveau traqueur en chef des enrichis illicites

La Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) a un nouveau maître des poursuites. Il s’agit d’Abdoulaye Diagne. Précédemment juge à la Commission d’instruction de la CREI, il est nommé Procureur spécial près ladite Cour en remplacement de Cheikh Tidiane Mara appelé à faire valoir ses droits à la retraite. Cette nouvelle nomination atteste à suffisance que la traque des biens supposés mal acquis est loin de connaître son épilogue.


Ceux qui pensaient que la traque des biens supposés mal acquis est rangée aux oubliettes peuvent déchanter. Elle risque de reprendre dans les prochains jours. Ce, vu les nouvelles nominations qui sont intervenues. Le Président de la République, Macky Sall, à l’issue de la réunion du Conseil supérieur de la Magistrature (CSM), a confié hier les rênes de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) à Abdoulaye Diagne.
Précédemment juge à la Commission d’instruction de la CREI, il est nommé Procureur spécial près ladite Cour. Il devient ainsi le troisième procureur de cette juridiction en succédant Cheikh Tidiane Mara appelé à faire valoir ses droit à la retraite.
En effet, Abdoulaye Diagne ne sera pas seul dans la mission qui lui est confiée. Il sera aidé en cela par le juge Aliou Diop. Celui-ci, précédemment Substitut général près la Cour d’appel de Kaolack, est nommé Substitut du Procureur spécial près la CREI. Ce, en remplacement du juge Ibrahima Ndoye qui, précédemment Substitut du Procureur spécial près la CREI, est nommé Procureur de la République près le tribunal de grande instance de Saint-Louis.
Ainsi, les juges Abdoulaye Diagne et Aliou Diop, nouveaux maitres des poursuites, vont, sans nul doute, étudier en premier le dossier de l’ancienne députée libérale qui est en instruction. Quant à Magatte Diop, précédemment Assesseur au siège de la Cour de répression de l’enrichissement illicite, il est nommé cumulativement avec ses fonctions de Juge au Tribunal de grande instance hors classe de Dakar, juge à la Commission d’instruction de ladite Cour. Jusque-là juge suppléant au siège de la CREI, Mamadou Diouf est nommé cumulativement avec ses fonctions de Président du Tribunal de grande instance de Thiès, Assesseur titulaire à ladite Cour.
Mercredi 18 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :