PROCÈS DE BARTHÉLÉMY DIAS ET CIE : La partie civile réclame 150 millions de francs CFA

Les avocats de la famille de Ndiaga Diouf ont réclamé, en guise de dommages et intérêts, 150 millions de francs Cfa. Ces derniers, dans leurs plaidoiries, se sont défoulés sur Barth qu’il qualifie comme étant « l’assassin de Ndiaga Diouf ».


150 millions de francs ! C’est la somme réclamée par les avocats de la partie civile. Cependant, lors de leurs plaidoiries, les avocats de la partie civile se sont défoulés sur Barthélémy Dias. Selon Me Diongue, le premier avocat de la partie civile, Barthélémy fait penser à l’arrogance et à la témérité. Lesquelles, dit la robe noire, sont des défauts à combattre.
Poursuivant, Me Diongue ajoute que « la valeur qui va à la témérité est plus proche de la folie que du courage. » Très en verve, Me Diongue a affirmé que celui qui a tué Ndiaga Diouf n’est personne d’autre que Barthélémy Dias. L’avocat a rejeté l’argument selon lequel Barth a agi sous le coup de la légitime défense.
Pour Me Diongue, on ne peut pas parler de légitime défense dans cette affaire. D’autant que Ndiaga Diouf a été atteint dans le dos. « Barthélémy Dias et ses co-détenus devaient être traduits devant la chambre criminelle parce qu’ils ont ôté la vie d’un individu. Alors qu’ils n’avaient aucunement le droit d’agir ainsi », a déclaré Me Diongue qui demeure convaincu que le maire de Mermoz/Sacré cœur fait disparaitre l’arme du crime. Les autres avocats de la partie civile ont abondé dans le même sens que Me Diongue en dépeignant Barthélémy Dias comme celui qui a tiré sur Ndiaga avant de faire disparaitre l’arme du crime.
Jeudi 26 Janvier 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :