PRIX PROPOSÉS POUR LE PROLONGEMENT DE L’AUTOROUTE : Senac, le scandale de trop

Libération a pris connaissance des prix que Senac Sa proposait aux futurs usagers de l'Autoroute Dakar-Aibd. C'est le scandale de trop!


PRIX PROPOSÉS POUR LE PROLONGEMENT DE L’AUTOROUTE : Senac, le scandale de trop
Le président de la République devrait présider le 19 Août prochain le prolongement de l’Autoroute qui va de Diamniadio à l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD), à Diass.
Mais, Macky Sall a refusé de présider cette cérémonie en ordonnant à Senac Sa, le concessionnaire, de baisser les prix proposés aux futurs usagers. C’est en droite ligne de cette position présidentielle que l’APIX a écrit à Senac Sa pour repousser la date de l’inauguration, le temps qu’une solution soit trouvée.
Libération a pris connaissance des prix proposés par Senac et qui ont heurté la première autorité du pays. Après avoir donné le nom du directeur général à la société de l'Autoroute, le groupe Eiffage dirigé par Gérard Senac, a encore montré qu’il n’en avait cure des préoccupations des Sénégalais. En effet, Senac voulait que les camions payent 5 800 F Cfa, les autocars 3 000 F Cfa, les particuliers 1 800 F Cfa et les motos 800 F Cfa.
Des prix qui ont scandalisé le Chef de l’Etat pour plusieurs raisons. D’abord, il est manifeste que ces barèmes sont excessivement élevés. Ensuite, Macky Sall est d’autant plus outré que sur le tronçon qui va jusqu’à Diamniadio, l’entreprise gagne plus de 20% de ses prévisions initiales. «Normalement, Senac devrait donc répercuter cette marge sur ses nouveaux prix, mais non ! » confie une source officielle qui ne manque de signaler que le tronçon Aibd-Sindia a été construit par l’AGEROUTE qui avait fait appel à une société chinoise. «Senac doit prendre en compte tous ces éléments», ajoute la même source.
A vrai dire, Senac est un scandale continu. Il est juste dommage que l’enquête ordonnée par le Procureur spécial autour de cette entité à la suite de l’élection de Macky Sall n’ait pas connu de suite. N’empêche, Libération reviendra amplement sur tous les marchés de gré à gré et autres contrats suspects dont a bénéficié Eiffage lors des années Wade et... Viviane.
Lundi 29 Août 2016
Dakaractu




1.Posté par Sidiki Diouf le 29/08/2016 09:31
Toujours et encore les fautes de Wade

2.Posté par Dr Djinnè le 29/08/2016 10:26
Il faut voir aussi comment le contrat entre les chinois et l'Ageroute se fait et qui en a profité.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :