PRESSE-REVUE: La brouille entre l'APR et Rewmi en exergue

Les quotidiens dakarois parvenus lundi à l’APS ont dans leur écrasante majorité mis l’accent sur la dispute par presse interposée entre l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) et Rewmi, le parti de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck.


PRESSE-REVUE: La brouille entre l'APR et Rewmi en exergue
Le Populaire parle de ‘’fissures dans le camp présidentiel’’ et souligne à sa une qu’’’on s’étripe entre Apéristes et Rewmistes’’. Selon le journal, l’APR et Rewmi ‘’n’ont pas jamais été si proches de la rupture, malgré la récente rencontre au sommet entre eux’’.
 
Le quotidien du Groupe Comp7 rapporte notamment ce propos du Directeur de cabinet du chef de l’Etat, Mord Nom, qui déclare : ‘’S’ils veulent rompre le pacte qui nous lie, qu’ils aient le courage de le faire’’.
 
La brouille entre Apéristes et Rewmistes fait aussi la une de l’As. ‘’Chronique d’un clash inévitable’’, titre le journal, indiquant que Mor Ngom ‘’demande à Idy [Idrissa Seck] de se taire ou de quitter la mouvance présidentielle’’. 
 
De son côté, le ministre de l’Energie, Aly Ngouille Ndiaye, dont le mouvement a annoncé sa fusion avec l’APR, déclare que ‘’la sortie de Rewmi fait désordre’’.
 
L’As relaie aussi cette réplique du chargé de la communication de Rewmi, Thierno Bocoum, qui affirme : ‘’Nous n’avons d’indication à recevoir de personne.’’
 
Pour le quotidien Rewmi également, les ‘’pierres que les deux formations se jettent, par presse interposée, depuis quelques temps, augurent un clash entre Macky Sall et Idrissa Seck, donc, la sortie prochaine des proches de l’ancien Premier ministre du gouvernement’’.
 
Le Pays au quotidien va plus loin et parle carrément de rupture entre les deux partis. ‘’Le divorce ! ’’, s’exclame le journal. Même tonalité chez L’Office, qui parle de ‘’rupture’’ entre l’APR et Rewmi, qui avait soutenu la candidature du président Sall, au second tour de la présidentielle, après l’élimination de son leader, Idrissa Seck, au premier tour.
 
Quoi qu’il en soit, Walfadjri signale que ‘’Macky [Macky Sall, président de la République et leader de l’APR] lâche ses troupes contre Idy’’.
 
Le journal se fait notamment l’écho de la sortie de Thierno Alassane Sall, ministre des Transports et responsable de l’APR à Thiès, ville dont Idrissa Seck est le maire. ‘’S’il [Idrissa Seck veut partir, qu’il s’en aille !’’, tonne-t-il.
 
Le Quotidien résume la situation par un jeu de mots, qui illustre les ‘’tensions’’ entre les deux formations politiques, issues des flancs du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition), en parlant ‘’des coups Sall et Seck entre alliés’’.
 
Et pour L’Observateur, entre Macky et Idy, ‘’c’est ‘’la guerre totale’’. Outre les sorties de Thierno Alassane Sall, d’Aly Ngouille Ndiaye et de Thierno Bocoum, le journal relaie les confidences d’Idrissa Seck, en citant notamment ce propos : ‘’Je recommence mon action politique à zéro’’.
 
Sud Quotidien, lui, revient sur l’attaque ‘’+rebelle meurtrière à Kafoutine’’, en parlant de ‘’cinq morts de trop’’. Selon le journal, ‘’les populations continuent de s’interroger sur cette incursion rebelle qui a fait dans la nuit du vendredi à samedi, cinq morts’’. 
 
Pour le quotidien du groupe Sudcommunication, ‘’le contexte dans lequel survient cette énième attaque dans la région Sud vient planter un coup de canif dans un processus de paix cahin-caha, où le langage diplomatique subit les contre-coups de celui des armes’’.
 
Parlant de la situation des corps émergents, Direct Info rapporte cet "aveu" du président de la République, Macky Sall, sur la situation des enseignants. ‘’Je ne savais pas qu’il y a des salaires impayés’’.
 
L’Observateur informe que ‘’malgré les vagues soulevées par le limogeage de Mme Senghor (née Fatim Bâ), son assistante historique), le chef de l’Etat s’est aussi séparé de Mme (Adama) Diakhaté, l’autre membre de son secrétariat jusque-là présentée comme la remplaçante de Mme Senghor (…]’’. Le journal ajoute que le chef de l’Etat a décidé de confier son secrétariat aux gendarmes.
 
Sur un tout autre plan, Le Soleil annonce que ‘’300 forages seront réalisés d’ici à 5 ans’’. Le journal annonce aussi ‘’un nouveau Code de l’eau’’.
 
 
Evoquant l’affaire Boubacar Dianko, ce présumé djiahadiste proche du Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO), Libération révèle que ‘’c’est une enquête pointue des services secrets sénégalais qui a été à l’origine’’ de son arrestation.
 
Walf Grand Place publie une interview de Pape Ibrahima Diakhaté, un des prisonniers graciés dans l’affaire Me Babacar Sèye, vice-président du Conseil constitutionnel sénégalais, assassiné en 1993. ‘’Je veux l’abrogation de la loi Ezzan et la réouverture de l’affaire Me Sèye’’.
 
En sport, Stades annonce que Demba Bâ, l’attaquant de Chelsea, pourrait être forfait lors du match amical contre la Guinée. Le joueur souffrirait d’une ‘’fracture du nez’’, contractée lors du match contre Newcastle, son ancien club.
 
Et pour tout le Sport, Demba Bâ est ‘’incertain’’ pour cette rencontre prévue mardi. Le journal publie par ailleurs un entretien avec Tony Sylva, ancien gardien de l’équipe nationale, qui dit déranger.

APS




Lundi 4 Février 2013
Notez


1.Posté par TECHNICIEN le 04/02/2013 15:20
Technicien en réseau informatique vous installe un réseau Wi-Fi,etendre la portée
de la couverture de votre wifi, dans votre maison ou même dans votre bureau.Vends des modems routeur Wi-Fi.
Vous propose également le referencement de votre site web pour plus de visibilité.
contact:
tel: 70 771 68 95
skype: tech.wifi
Email: r e f d a k a r @ g m a i l. c o m
NB:inséré les lettre de l'email



Dans la même rubrique :