POUR REFUS DE REMBOURSER 18 MILLIONS DE TRAVAUX ENGAGÉS PAR LE DG DU FONGIP, SON BAILLEUR LE FAIT CHANTER


On en sait maintenant juste et vrai sur le patron du Fongip, donné pour expulsé de son domicile des Almadies pour arriérés de loyer d’un montant estimé à 5,2 millions de FCfa. Après recoupement, il nous revient qu’il s’agit plutôt d’un refus par le bailleur de rembourser le montant de 18 millions de FCfa de travaux engagés par Doudou KA, jusque-là locataire.

De sources sûres, on apprend que suite aux ordonnances d’expulsion du DG du Fongip qui circulent dans la presse, il n’en est rien. Il s’agit plutôt d’un différend  sur les travaux réalisés par Doudou KA au moment d’occuper la Villa des Almadies en Décembre 2012. 
En réalité, le DG du Fongip est à jour jusqu’à son départ de la Villa des Almadies en fin Mars 2017 pour rejoindre sa propre maison. C’est alors qu’il a informé son bailleur de son intention de quitter la Villa en fin Mars. Ce qui est le cas aujourd’hui. Mais il a exigé de son bailleur faire un état des lieux contradictoires et le remboursement des 18 mois de travaux engagés. Ce que le bailleur a refusé en lui disant qu’il va saisir la justice et salir son nom dans la presse. Nous avons d’ailleurs eu copie des SMS que son bailleur lui a envoyés pour le menacer d’aller chercher une ordonnance d’expulsion. 
Contrairement à l’expulsion annoncée sur la base d’une assignation en référé, Doudou KA n’est donc pas expulsé. Mieux, il ne doit pas les mois de Janvier et Avril à Mamadou Seck, son bailleur. 
Samedi 13 Mai 2017
Setal.net



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :