POUR NOURRIR SA FAMILLE : Le docker prend une peine ferme pour avoir volé… un sac de riz


POUR NOURRIR SA FAMILLE : Le docker prend une peine ferme pour avoir volé… un sac de riz
Agé de 20 ans, le docker Aziz Diouf  a comparu devant le tribunal départemental de Dakar pour vol commis à l’occasion du service. Hier, il a pris une peine ferme de 15 jours. Là où le substitut du procureur avait requis 2 ans dont 6 mois de prison. Les faits se sont déroulés à l’entrepôt d’Amadou Lô érigé dans la société Transit Express située à la rue 5 Bel Air. Agent de sécurité de son état, Thierno Diouf  a aperçu, ce jour là, un groupe de jeunes prenant chacun un sac de riz de 25 kg dans un camion stationné dans l’enceinte de ladite société.

En voyant le vigile se diriger vers eux, ils ont pris leurs jambes à leur cou. Après une longue course-poursuite, avec l’aide d’un de ses collègues, ils ont réussi à appréhender Aziz Diouf avec un sac de 25 kg de riz. Toutefois, ce dernier leur opposera une vive résistance. ‘’Il s’est battu avec nous, m’a mordu à l’épaule gauche et a lancé une grosse pierre sur la jambe de mon collègue. Il nous a blessés. Néanmoins, nous l’avons maîtrisé pour l’amener à la police’’, a déclaré le gardien Thierno Diouf.

A l’enquête préliminaire, Aziz Diouf n’avait pas cherché à nier l’évidence. ‘’Je faisais partie d’un groupe qui déchargeait les camions de riz. Nous avons travaillé jusqu’à 7 heures. A la fin, vu que le pointeur ne nous a pas payé notre argent, j’ai pris le sac de 25 kg  dans l’entrepôt pour aller nourrir ma famille. En sortant, je suis tombé sur l’agent de sécurité Thierno Diouf’’, a-t-il expliqué. ‘’C’est ainsi que j’ai retourné le sac à sa place. A son arrivée, il m’a empoigné avant de faire appel à son collègue. Ils ont commencé à me frapper avec un bâton en me traitant de voleur. Ils ont failli me tuer. Sur ce, je me suis défendu. N’empêche, ils m’ont encerclé et sont allés prendre 2 sacs de riz pour m’incriminer’’, avait avoué le docker.

A la barre du tribunal départemental de Dakar, Aziz Diouf a nié être l’auteur de tels propos. D’après lui, le vigile ne l’a pas surpris avec d’autres personnes en train de s’emparer des sacs. ‘’J’ai pris le sac dans l’entrepôt. Je ne faisais pas partie de ce groupe qui prenait les sacs de riz dans le camion qui était dans la cour.’’, a-t-il dit. Finalement le tribunal a été clément à l’encontre du prévenu, tel que souhaité par son avocat.

Enquête
Samedi 25 Février 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :