POLITIQUE - « DOOMU REEWMI » cogne sur Manko Wattu Sénégal et accuse ses leaders de jouer aux guerriers


POLITIQUE - « DOOMU REEWMI » cogne sur Manko Wattu Sénégal  et accuse ses leaders de jouer aux guerriers
Les Républicains (LER) ‘’ Doomu Reewmi » n’ont pas raté l’opposition regroupée dans la coalition Manko Wattu Sénégal.  En effet, un véritable réquisitoire a été livré contre Malick Gakou et ses collaborateurs accusés d’avoir été « irresponsables » vendredi dernier  lors de leur marche. 
« Manko Wattu Sénégal vient de démontrer son irresponsabilité légendaire en forçant les barrages dans le but de braver l’interdit de l’autorité administrative. Nous dénonçons ce comportement irrespectueux dans un Etat de droit même si nous regrettons la violence avec laquelle nos forces de l’ordre ont fait face à cette tentative de bravade. En tout état de cause nous estimons que cette situation n’honore pas le Sénégal connu pour son statut mondial de vitrine de la démocratie et de l’Etat de droit. En conséquence, nous demandons aux opposants de se ressaisir car ce serait paradoxal de vouloir défendre la constitution, les libertés et la démocratie en foulant aux pieds les lois et règlements de notre commun vouloir de vie commune ».
Pour «  Doomu Reewmi » , les leaders de Wattu Sénégal  ont tenté de jouer  aux guerriers alors que, disent-ils,  « les Sénégalais ne sont pas amnésiques et savent que ces opposants étaient tout récemment au pouvoir trainant  tous des casseroles. » Ils mentionneront les « 74 milliards qu’Idrissa Seck aurait planqué hors de nos frontières, ou  encore les 30 millions mensuels que Wade versait aux principaux responsables de AJ/PADS. Les mémoires sont encore fraiches sur les 46 milliards du plan jaxay pour seulement quelques dizaines de maisons ».

Karim Wade n’a pas été épargné. Selon  ces Républicains, il doit au Sénégal  138 milliards.  

Une série de questions sera posée. «Que dire de l’incohérence d’Abdoul Mbaye qui a contresigné tous les documents mis en cause. Ou du couple de Tekki qui a bénéficié d’une licence d’exploitation d’or et de cet ex ministre qui aurait trafiqué des billets d’entrée aux stades ? » .  Ils inviteront, toutefois, le Président Macky Sall  à privilégier le dialogue au détriment de la confrontation.
Domi Rewmi de boucler sa déclaration par signaler qu’ils  n’accepteront jamais  « que le mandat de la législature la plus nulle de l’histoire parlementaire du Sénégal soit prorogé d’un iota ».
Lundi 17 Octobre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :