PLAINTE POUR FAUX ET USAGE DE FAUX : Sci Tarraf déboutée, la Sgbs lavée

Yann de Nanteuil et la Société générale de banque du Sénégal (Sgbs) n’ont commis aucun faux en réclamant à la Sci Tarraf le paiement d’une créance de 15 milliards de Fcfa. C’est la forte conviction du tribunal qui a rangé dans les placards la plainte de la Sci Tarraf, qui se trouve désormais en mauvaise posture.


PLAINTE POUR FAUX ET USAGE DE FAUX : Sci Tarraf déboutée, la Sgbs lavée
La Sci Tarraf est dans de sales draps, pour ne pas dire, à la merci de la société générale de banques du Sénégal (Sgbs). Alors que la Sgbs lui réclamait le paiement d’une créance de 15 milliards de Fcfa, la Sci Tarraf avait juré que cette dette n’existait pas. Mieux, elle avait poussé le bouchon jusqu’à accuser la Sgbs et son directeur général, Yann De Nanteuil, de faux et d’usage de faux tout en réclamant un «dédommagement ».
L’affaire a été vidée avant-hier et, selon les informations de Libération, la Sci Tarraf a été tout simplement déboutée pour ne pas dire que Yann De Nanteuil et la Sgbs ont été purement et simplement relaxés.
On se souvient que la Sgbs était tellement outrée par cette plainte, qu'elle avait réclamé lors des plaidoiries la somme de 5 milliards de F Cfa pour procédure abusive. Mais cette demande n'a pas été suivie par le tribunal. En tout ce verdict conforte la Sgbs qui a désormais toutes les cartes en main pour faire payer la Sci Tarraf. Cette décision judiciaire tombe quelques jours après le changement intervenu à la tête de la Sgbs.
Comme révélé par Libération, le Camerounais Georges Wega qui va prendre les commandes de la Sgbs en fin août, alors que Yann De Nanteuil qu’il remplace, migre à la Komerční Banka, filiale de la Générale en République tchèque qui emploie 8000 salariés. 
Dans le milieu bancaire , Georges Wega n’est pas un inconnu. Directeur général de la filiale camerounaise de UBA pendant quatre ans, il avait été débauché en 2014 par la Société générale. Dès le 1er juillet de la même année, il a avait été nommé Directeur général adjoint à la Société générale du Cameroun.
Auparavant, il aura fourbi ses armes  à la Barclays Bank à Londres. Au pays de Paul Biya, sa dernière prouesse a été de lever 13 milliards de F Cfa auprès de Proparco, la filiale de l’Agence française de développement (AFD).
Samedi 11 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :