PARALYSIE TOTALE DU SYSTÈME SANITAIRE DÈS CE MATIN : Les syndicats de la Santé exigent le respect du protocole

Avec un bilan 13 000 malades non soignés et 250 millions de F CFA de perte pendant 2 jours de grève, les syndicats de la Santé récidivent ce mercredi pour 3 jours. Une grève sur toute l’étendue du territoire qui risque encore de faire mal aux populations.


PARALYSIE TOTALE DU SYSTÈME SANITAIRE DÈS CE MATIN : Les syndicats de la Santé exigent le respect du protocole
C'est encore reparti pour une grève de trois jours à compter de ce matin sur tout le territoire national. Face à la presse, hier, le cadre permanent des Syndicats de la Santé dans l’Action Unitaire (2SAU) affirme ne reculer sous aucun prétexte. Et même s’il ne se glorifie pas du bilan de la dernière grève, le docteur Boly Diop, Secrétaire général du Syndicat autonome des médecins du Sénégal, a soutenu qu’il a été lourd et il ne compte sous aucun prétexte lâcher prise. En effet, près de 13 mille malades n’ont pas été consultés entre le lundi 23 et le mardi 24.
L’analyse économique fait aussi ressortir un manque à gagner de près de 250 millions de F Cfa pour les structures sanitaires. Après une grève d’avertissement de 48 heures des 2SAU, le Gouvernement du Sénégal est resté sourd à la souffrance des populations, regrette-t-on dans le texte.
«Ceci montre le manque d’intérêt du Gouvernement pour le système de santé publique du Séné- gal. Ce comportement ne nous étonne guère car pour des maladies mineures, les représentants de l’Etat du Sénégal dépensent des sommes astronomiques pour soigner leurs affidés en Tunisie, en France, au Maroc voire en Inde», a noté le docteur Diop.
Dans la même dynamique, cet ensemble de syndicats réuni pour avoir plus de force estime qu’en plus, «en lieu et place d’une proposition de sortie de crise qui passe par le respect de ses engagements envers les syndicats du secteur de la santé, le Gouverne- ment profère des menaces». C’est pourquoi, «devant ce mépris manifeste des agents de santé et l’insensibilité de ce pouvoir face à la situation sanitaire des sénégalais, les 2SAU décident du déroulement de leur deuxième plan d’action qui consiste en une grève de 72 heures sur l’étendue du territoire national : du Mercredi 1er au vendredi 3 juin 2016».
Une occasion pour les responsables d’appeler les agents à mieux se serrer les coudes et à plus respecter le mot d’ordre de grève. «Plus de 1000 camarades : médecins, techniciens supérieurs, infirmiers, sages femmes, personnels administratifs et de soutien des 14 régions du Sénégal ont observé le mot d’ordre de grève décrété par les syndicats réunis autour des 2SAU», évalue le cadre.
Mercredi 1 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :