PAPE DIOP SUR LA RADIATION ANNONCÉE DE 5 000 ENSEIGNANTS : « Le Gouvernement est allé trop loin…Il s’agit d’accords signés et non respectés »


Pape Diop milite pour un règlement immédiat du conflit qui oppose l’Etat du Sénégal aux enseignants. L’invité du Grand Jury de ce dimanche est d’avis que « l’éducation constitue un secteur plus qu’important pour un pays pauvre et endetté comme le Sénégal » et qu’il « devrait être le secteur le plus choyé ». Il fait remarquer aussi que la responsabilité du gouvernement est à bien des égards engagé dans ce statu quo, dès lors que « nous en sommes encore aux revendications portant sur des accords  signés et non respectés ». Pour ce qui concerne les menaces de radiation brandies par l’Etat, le patron de l’Alliance Bokk Gis-Gis estime que « le Gouvernement est allé trop loin. Au moment où on parle de dialogue national, il refuse de dialoguer avec les enseignants. Ce qu’on ne peut pas régler avec le dialogue, on ne peut pas le régler avec la force… Les enseignants doivent aussi être beaucoup plus flexibles. Des fois, on doit s’oublier pour le bien du pays… Les engagements pris par ce gouvernement sont bafoués. »
Pape Diop de se poser un question avant de tempérer. « La réquisition est permise. Maintenant, est-ce que le Président ira jusqu’à radier des enseignants ? Je ne le crois pas! » Il estime que le Président Macky Sall a suffisamment un sens de la mesure. « On ne peut radier subitement 5 000 enseignants sans incidence sur l’éducation et la formation. Je crois qu’ils sont doté de bon sens et qu’ils vont s’asseoir autour d’une table et discuter. Si l’Etat n’a pas les moyens financiers pour accéder à la satisfaction des accords, il peut faire des propositions. On n’est pas encore arrivé à une situation de non-retour ».
Il requiert, pour terminer sur ce chapitre une politique plus achevée du régime par rapport au secteur de l’éducation non sans souhaiter que des moyens suffisants soient investis dans le secteur pour dit-il, « rattraper le retard accusé » dans ce domaine...

Dimanche 12 Juin 2016
Dakaractu




1.Posté par SALIOU DIENG ZALTAMBA le 12/06/2016 13:44
L'Etat doit radier ces enseignants qui ne sont que des maitres chanteurs car trop c'est trop. Les sénégalais soutiennent l'etat et l'etat doit aller jusqu'au bout et cela permettra à l'avenir que des enseignant verreux,aussi nuls et incompétants de savoir que ce pays est un etat de droit. L'Etat a trop fait pour ces imbéciles d'enseignants,une minorité des enseignants qui continuent à nous pomper de l'air.C'est les journalistes qui doivent arréter de nous servir les paroles de ces enseignants qui ne sont plus écouter. Je rappel que ces enseignants grévistes sont une minorité et 99% des enseignants qui étaient en gréve sont aujourd'hui dans les classes.
Il faut RADIER DIANTE et sa clic et cela servira de leçon au autres.
Le ABDOU DIOUF avait l'audace de RADIER les policiers grévistes et depuis lors plus jamais ça.Aujourd'hui tout le peuple attend du gouvernement la RADIATION PURE ET SIMPLE de ses iresponsables qui sont une minorité.S'ils ont accepté la médiation du médiateur c'est parcequ'ils savent que méme sans eux les épreuves de philo allaient bien se tenir. DIANTE et les autres sont une minorité et il ne faut pas les donner de l'importance et la presse doit cesser de les tendres le micro.



Dans la même rubrique :