PAPE DIOP A KAFFRINE : « Le Ps braille, alors qu’en 40 ans, il n’a rien fait pour le Sénégal… L’argent a anesthésié Latif Coulibaly! »


Pape Diop est revenu à la charge. Le patron de l’Alliance Bokk-Gis-Gis, en tournée politique à Kaffrine, a attaqué frontalement le parti socialiste, le Président Macky Sall et son ministre Abdou Latif Coulibaly. Pour Pape Diop, les socialistes devraient à jamais se taire pour avoir fait perdre au Sénégal 40 ans. « Le Sénégal a reculé. Il n'y a que les 12 ans du Président Wade qui ont sauvé la face. Les socialistes sont bavards alors qu’en 40 ans, ils n’ont rien fait pour ce pays. Le Sénégal a perdu tout ce temps pour rien ». 
L’ancien Président de l’Assemblée Nationale de regretter aussi le silence coupable d’Abdou Latif Coulibaly. « Beaucoup de journalistes, fervents défenseurs de la nation sont allés se ranger derrière le Président Macky Sall. Ces journalistes ont combattu Wade faisant croire aux Sénégalais qu’il voulait imposer son fils à la tête de ce pays. Abdou Latif Coulibaly (le nommant personnellement) a même écrit un livre contre Abdoulaye Wade. Il s’est désormais rangé derrière Macky et s’est tu. Il attaquait à tort et à travers le Président Wade. Aujourd’hui, il se terre dans un silence inouï à cause de l’argent ». Cette attitude de ce journaliste et de beaucoup de ses collègues est à déplorer! »
 
Pape Diop a aussi évoqué les 60 milliards investis dans la construction du Centre International de Diamniadio. « C’est un investissement à perte comme le seront beaucoup de ces investissements annoncés. Il s’est permis, 6 mois après, de dire que le centre a été un investissement à perte... Cet argent pouvait servir au monde rural. Il pouvait être utilisé pour creuser des forages, construire des pistes, des routes… Le Président Macky Sall ne peut amener ce pays nulle part. Il n’en pas les capacités! »
 
Abordant la question de la révision constitutionnelle, Pape Diop a jugé inopportun et inutile le fait de donner au Président de l’Assemblée le pouvoir de nommer 2 des 7 futurs membres du conseil constitutionnel. « Cela n’apportera rien et cela ne servira à rien ! ». Pape de nourrir l’ambition de voir ce projet faire l’objet d’un large consensus non sans signaler que la pluralité des points pose problème. « Elus, nous ferons d’autres réformes. Car il faut renforcer les pouvoirs de la justice. Il n’est pas normal que la justice dépende du ministre qui dépend, à son tour, du Président de la République »  finira-t-il par dire.
 
Dimanche 31 Janvier 2016
Dakar actu





Dans la même rubrique :
Bétenty, l'abattue

Bétenty, l'abattue - 27/04/2017