DAKARACTU.COM

PANNE TECHNIQUE SUR LA PRODUCTION DES CARTES D'ÉLECTEUR : La Daf apporte des explications

Mercredi 16 Mars 2016 - 19:43


Face à la presse, les responsables de la direction de l'automatisation des fichiers (DAF) ont voulu apporter des explications sur la panne technique qui les empêche d'éditer les cartes d'électeur et donner des précisions sur le communiqué du ministère de l'Intérieur et de la Sécurité publique.
Selon eux, ils ont organisé "cette rencontre pour expliquer davantage le sens du communiqué par le ministère pour faire part à l'opinion les difficultés qu'ils ont pour continuer la production des cartes d'électeurs issues de la révision de 2015. Comme vous le savez, chaque année il y a une révision ordinaire des listes électorales et c'est une occasion qui est offerte aux citoyens qui le souhaitent et qui sont en âge de voter, d'aller s'inscrire sur les listes. Ceux qui le souhaitent aussi peuvent changer de lieux de vote. Les opérations se font à travers tout le pays de février à Juillet chaque année. La CENA supervise l'opération et au terme de celle-ci la DAF reçoit par le canal de la direction générale des élections, les carnets qui ont fait l'objet de travail au niveau des commissions. Il s'agira, après les contrôles d'usage, de passer à la saisie des demandes d'inscription des citoyens ou les demandes de modifications d'adresses électorales sans oublier les opérations de radiation pour les électeurs qui ont perdu leur droit de vote ou ceux qui sont décédés. En 2015, nous avons noté près de 300 000 mouvements en demande d'inscription ou demande de modification. Nous avons pensé que cette forte demande était motivée par l'engouement des jeunes de plus en plus à la politique et nous nous sommes naturellement préparés à l'édition de toutes les cartes dont on a reçu la demande qui devait à partir du 10 mars, être distribuées dans tout le pays. Malheureusement nous avons eu des incidents techniques qui nous ont amené à arrêter l'opération en cours mais nous avons pu produire un moins de la moitié des cartes qui étaient attendues. Quand c'est arrivé, nous avons informé les autorités et le ministère a convoqué la classe politique dans sa totalité pour essayer d'apprécier la proposition que nous lui avions faite que les électeurs qui étaient déjà pris en compte et qui figurent déjà dans les listes d'émargements en qualité d'électeurs. Les demandes de modification ont été aussi prises en compte et ils sont dans les listes d'émargements des bureaux où ils ont demandé à être transférés. Il restait tout simplement l'identification de l'électeur au niveau du bureau de vote. Pour ce cas, nous avions proposé que la carte nationale d'identité soit utilisée pour identifier l'électeur; d'autant plus que sur la liste d'émargement, figure le numéro d'identification de chaque électeur. Alors, il n y peut pas avoir de confusion pour identifier l'électeur. En plus de ça, sur le récépissé de demande reçu par l'électeur lors de son inscription de la CENA, le numéro d'électeur y figure et c'est la même que celui de l'émargement. Nous avons fait cette proposition en tant que service technique pour permettre aux citoyens d'exercer leur droit de vote. Il y a eu une réunion au cabinet du ministre avec la classe politique et la CENA qui était d'ailleurs favorable à notre proposition. Nous avions pensé trouver le même consensus que celui que nous avions trouvé en 2011 en inscrivant même des citoyens qui n'avaient pas de carte d'identité pour les permettre de voter avec leur récépissé. Mais malheureusement nous n'avons pas trouvé ce consensus cette fois et des sénégalais vont rester sans voter car n'ayant pas leur carte électeur. Ce qu'on juge dommage car cela pouvait se faire si notre proposition avait été acceptée. Le ministère, à l'issue de cette réunion a sorti un communiqué pour informer l'opinion mais chaque y est allé avec son commentaire. En tant que techniciens à la base de cette situation, nous avons jugé utile de s'expliquer pour que les citoyens comprennent ce qui s'est passé. Voila ce que je voulais vous dire"


Dakaractu

News | Contribution | Photos | Vidéos



SUR FACEBOOK





SUR TWITTER
Dakaractu : AMBASSADE DE LA GAMBIE AU SÉNÉGAL : Les gambiens réclament le départ... | #Sénégal #Kebetu https://t.co/jTgfFuAC9V https://t.co/i33nA1IFQh
Jeudi 19 Janvier - 16:48
Dakaractu : Match Sénégal-Zimbabwe : Comment les femmes assurent la restauration | #Sénégal #Kebetu https://t.co/Ojy41s82PQ https://t.co/1n2pE4BAok
Jeudi 19 Janvier - 16:28
Dakaractu : PRESTATION DE SERMENT DE BARROW : Macky Sall représenté par le PM et... | #Sénégal #Kebetu https://t.co/Z4O4G2HsMu https://t.co/bOvjOliCFV
Jeudi 19 Janvier - 16:17
Dakaractu : LES SOCIALISTES LOUGATOIS PRO-KHALIFA SALL SE FONT ENTENDRE | #Sénégal #Kebetu https://t.co/iIc1KQdEmp https://t.co/CIRk6TeX9V
Jeudi 19 Janvier - 15:57
Dakaractu : La chanteuse de "La Lambada" retrouvée morte carbonisée | #Sénégal #Kebetu https://t.co/3MqPnzma3g https://t.co/UnVI0a8TmF
Jeudi 19 Janvier - 15:53
Dakaractu : RTS - Les salaires des prestataires non encore payés depuis deux mois | #Sénégal #Kebetu https://t.co/yA0eqEE8hY https://t.co/bGEZpHAtJV
Jeudi 19 Janvier - 15:28
Dakaractu : Sénégal-Zimbabwe à 19h : Le 12 ème Gaïndé chauffe déjà la place | #Sénégal #Kebetu https://t.co/vtbFsLOb9s https://t.co/VbnRzUiMGH
Jeudi 19 Janvier - 15:23
Dakaractu : DÉFECTION : La Marine gambienne lâche Jammeh et fait acte... | #Sénégal #Kebetu https://t.co/TxjquwAeOC https://t.co/as2zdj6bTY
Jeudi 19 Janvier - 14:22
Dakaractu : CRISE EN GAMBIE : Pourquoi les forces de la CEDEAO ne sont pas... | #Sénégal #Kebetu https://t.co/lJWwvoBn4l https://t.co/eYvDGxnyia
Jeudi 19 Janvier - 14:07
Dakaractu : CAN-2017 : Le Cameroun bat la Guinée-Bissau et file vers les quarts... | #Sénégal #Kebetu https://t.co/ddOVxmBqXv https://t.co/bj95rdfGrA
Jeudi 19 Janvier - 14:07