PANIQUE EN CENTRE-VILLE HIER SOIR : La police fait exploser une valise suspecte

Deux détonations ont retenti en Centre-ville où la police a fait exploser une valise suspecte devant l’immeuble Maginot. Ce, devant votre serviteur qui se trouvait sur les lieux.


PANIQUE EN CENTRE-VILLE HIER SOIR : La police fait exploser une valise suspecte
Durant plusieurs minutes, hier soir, il était impossible d’emprunter la rue se trouvant derrière le Café de Rome et qui mène à l’immeuble Maginot. Comme l’a constaté Libération, cette artère a été bloquée jusqu’à 21 heures 30 alors que les lieux grouillaient de policiers en civil et de...démineurs.
Selon les renseignements obtenus sur place, c’est une valise suspecte posée devant la principale entrée du building Maginot qui était à l’origine de l’alerte. Un gardien de l’immeuble indique que le «colis» en question avait été déposé devant l’immeuble durant la matinée par un étudiant. Il se trouve que jusqu’à 21 heures, ce dernier n’est pas venu le récupérer. C’est ainsi que la police a été alertée.
Dans un premier temps, les policiers ont bloqué toute la zone pour mettre en sécurité les riverains et les voitures qui circulaient. Ainsi, une équipe de démineurs est venue piéger la valise pour la faire exploser. Lorsque la première détonation a retenti, c’était le sauve-qui-peut général dans les parages. C’est seulement après une deuxième explosion que les policiers ont mis fin à l’opération. Ce, après avoir constaté que le gros sac ne contenait en fait que des habits, des livres etc.
En tout cas, cette capacité de réaction ferme renseigne que la police est plus que prête à faire face à toute menace.
Jeudi 31 Mars 2016
Dakaractu




1.Posté par Madou le 03/04/2016 11:53
N'importe quoi!!!!! Un colis déposé le matin et c'est à 21h qu'on s'inquiéte pour le faire exploser....Très rapide "capacité de réaction ferme".... Je pense que nous avons encore du chemin avant d'être "plus que prêt" à faire face aux menaces.
Désolé peut-être que l'auteur de l'article n'a pas la même notion du temps que le commun des mortels.



Dans la même rubrique :